Sondage pipe pro Juppé municipales 14

DERNIÈRE MINUTE UN SONDAGE PIPÉ PRO JUPPÉ !
Pour démoraliser l’électorat de gauche et empêcher l’émergence d’un nouvel électorat, quoi de meilleur qu’un sondage ignoble IFOP FRANCE BLEU datant de février ?
La manipulation de l’élection de Bordeaux est avérée.
Réagissons, votons SIMONE !

Chers amis,

Deux jours avant l’élection, la crapulerie politique de cette soi-disant République permet aux rigolos aux ordres de FRANCE BLEU de publier un "sondage IFOP", dans lequel la liste des candidats est incomplète et fausse.
Ce sondage a été réalisé entre le 7 et le 10 février et n’est publié qu’aujourd’hui !
YVES SIMONE, comme la candidate Lutte Ouvrière, n’a pas été proposé aux sondés et on a inventé un candidat.

.
Extraits du site actuel de France Bleu notés ce soir jeudi 20 mars :
"L’enquête IFOP a été réalisée par téléphone du 7 au 10 février sur un échantillon représentatif de 556 personnes. La marge d’erreur des résultats est estimée à quatre points au maximum.
Les candidats aux élections municipales à Bordeaux :
Stéphane Boudy (PIC)
Jacques Colombier (FN)
Vincent Feltesse (PS)
Alain Juppé (UMP)
Vincent Maurin (Front de gauche)
Philippe Poutou (NPA)"

Ce soir encore ces individus publient une fausse liste qui exclue Yves Simone ! Celle là même qu’il ont proposé au "sondage" !

Allez tous sur le site France Bleu et protestez contre ce sondage infâme aux ordres.
Ne laissez pas ces gens faire leur sale besogne.
Ils ne savent rien du score de Simone car ils ne le proposent pas aux sondés !
Mobilisons-nous plus encore, relayez, s’il vous plaît, cette information sur les réseaux sociaux.

Tout nous indique que notre candidat aura beaucoup de suffrages, soyons plus offensifs, dénonçons ces charlatans.

Dimanche votez et faites voter SIMONE.

« Envoie l’urne Simone. Et n’oubliez pas le guide ! »

.

SOYONS DES ESPRITS LIBRES POUR UNE DÉMOCRATIE VIVANTE.
Jean-Pierre Roche
http://www.salonespritlibre.com/dev/
0556440931 0556440634


Chères amies, chers amis,

MUNICIPALES BORDEAUX :

Dimanche : Envoie l’urne Simone,
et n’oubliez pas le guide !

Yves SIMONE, guide touristique de Bordeaux, candidat indépendant tête de liste,
Jean-Pierre ROCHE antiquaire, président du mouvement Les Esprits Libres, numéro 3 sur la liste.
Liste "Avec Yves SIMONE soyons tous guides pour Bordeaux"
www.simone2014.com


TOUS À POIL, MONTREZ-LEUR VOTRE Q.I.

On se souvient que fin octobre 82 l’agence « Avenir Publicité » couvrait la France d’une affiche montrant le mannequin « Myriam » en bikini annonçant « Le 2 septembre, j’enlève le haut ». Le 2 septembre, seins nus, en monokini Myriam annonçait sur la deuxième affiche « Le 4 septembre, j’enlève le bas » tenant le pays en haleine. Et ce jour là, Myriam pose, sur la troisième affiche, de dos, entièrement nue, avec pour titre « AVENIR, l’afficheur qui tient ses promesses » !

JPEG - 13.4 ko

Détournant cette campagne d’affichage, en mars 83, Jean-Pierre Roche, candidat face à Chaban-Delmas, sort sa propre affiche électorale où, posant nu derrière un fauteuil il annonce : « Le 6 mars j’enlève le siège », référence au jour du vote et au siège du Conseil Municipal que l’on obtient avec 5% des voix. Jean-Pierre Roche obtient pour cette affiche les honneurs de la presse locale et nationale (AFP, Sud Ouest, Bordeaux Actualités, Libération, Ouest France, Le Parisien, etc.) et le prix de l’agence de communication « Stratégie » pour son détournement.
Aujourd’hui, en campagne à Bordeaux face à Alain Juppé, Jean-Pierre Roche, Président national du mouvement « LES ESPRITS LIBRES pour le Revenu Citoyen et la 6ème République » , mouvement libéral-libertaire et écologiste, et 3ème sur la liste « Avec Yves Simone, soyons tous guides pour Bordeaux » menée par le guide touristique bien connu localement Yves Simone, a tenu a s’inscrire dans la lignée de son premier détournement.
L’affiche part de l’esclandre de J-F Copè contre le fascicule « Tous à poil » et titre « UMPS, Juppé Feltesse, Tous à poil « avec un facétieux « à gratter » à suivre… Puis vient une Marianne qui reprend la pose de la première affiche Myriam en bikini. Latéralement il est indiqué « Enlevons le PS » et voilà notre Marianne seins nus en monokini, tout comme Myriam, avec un bandeau « Votez Simone : BALLOTAGE » juste au dessus des seins ! On pense aussi à la publicité des cachous Lajaunie . Avec Jean-Pierre Roche, militant laïque, , « on sait à quel seins se vouer » comme il le dit en prônant volontiers un certain libertinage ! Deuxième clin d’œil latéral : « Enlevons l’UMP » et voilà notre Myriam-Marianne dévêtue posant de dos avec un bandeau indiquant : « Tournez vous vers l’avenir, MONTREZ LEUR VOTRE Q.I. », Un « Ayons l’ESPRIT LIBRE pour le Revenu Citoyen et la 6ème République » constitue un point final programme et le tout est signé « Jean-Pierre ROCHE, LES ESPRIT LIBRES www.salonespritlibre.com


INTERCOMMUNALITÉ, TRANSPORTS ET POLLUTION

L’INTERCOMMUNALITÉ MASQUÉE :

Le cancer présidentialiste de l’individualisation au détriment du politique a gagné les municipalités. Doublement à Bordeaux où l’on assiste aussi à une instrumentalisation de l’élection à des fins de course présidentielle.

L’intercommunalité est invisible dans la campagne. Pourtant les intercommunalités lèvent l’impôt avec des comptes plus de deux fois supérieurs à ceux des villes centre. Les municipalités ne sont plus souveraines concernant les transports, l’eau, les grands équipements. L’opacité règne sur les établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre.

Pour notre CUB il convient de dénoncer l’accord de cogestion qui sanctifie le perpétuel partage du gâteau où les partis sont là pour se servir plutôt que pour servir. Cela permettrait de prendre conscience des contraintes financières qui pèsent sur la CUB et de remettre en accuse le contrat sur l’eau.

En matière de propreté le cumul des mandats et les acrobaties électorales ont dû épuiser le président de la CUB et la situation est difficile. Elle exigerait une grande politique d’assainissement, de consigne, de réduction des emballages, de recyclage, de réalisation de composts, doublée d’une grande politique pédagogique de civisme et de sanctions comme d’éducation avec le concours des écoles.

LE TRAM PARAVENT :
Concernant les transports, le tram a une image positive.
Il a été obtenu en combattant la droite qui voulait un métro et la gauche qui cautionnait. On se souvient des beaux mots de l’association Arc en Ciel sur « Un désir nommé tramway », du « Sainte Marie délivrez nous du Val » ou de « Le tram ?...Ouais ! ». C’est grâce à Transcub, à Denis Teisseire et à ses compagnons, comme nous-mêmes, que nous roulons en tram aujourd’hui. En arrivant à Bordeaux, A. Juppé n’a pu, heureusement, que prendre le tram en marche.

Après avoir refusé au tram la belle et judicieuse couleur Bordeaux que nous proposions, droite et gauche se parent aujourd’hui, comme un fard, de la positivité de l’image du tram pour masquer les autres dossiers. Ils captent notre héritage et s’en servent de paravent. Le tram est plébiscité alors on monte en marche, c’est le tout tram, la promesse de tram partout, le tram pour tous !

Nous appelons à plus de discernement. Il convient de délimiter les priorités aux universités, à la gare, à l’aéroport et aux entreprises des zones industrielles afin de délester la rocade. Il convient de renforcer le tram intra rocade, non en étoile mais en circulaire, en annulant les dernières tranches votées aveuglement par la CUB. En particulier d’arrêter le « tram train » du médoc qui coûterait 100M€. Il convient d’établir une zone 30 km/ h dans la ville intra boulevard, de privilégier le bus en site propre, les pistes cyclables et de nouveaux ponts. Concernant le fleuve il convient de l’habiter par un quartier sur l’eau et de dynamiser l’échange portuaire européen Axe Atlantique, Méditerranée Bordeaux Barcelone.

AUJOURD’HUI LA POLLUTION :
.
Nos propositions se justifient d’autant que nous vivons des heures de pollution de nos villes mettant en danger gravement la santé publique. Gratuité des transports, circulation alternée, politique volontariste pour la bicyclette doivent s’établir en urgence en poursuivant une volonté de croissance du bien vivre et de décroissance des productions et gaspillages inutiles et polluants.

Telles sont nos propositions et convictions indépendantes, libres et écologistes.


DES MÉDIAS AU SERVICE DES PUISSANTS :

DEBAT TV7 Bordeaux : 7 candidats, 5 invités ! Voir et comprendre un « débat »
Il est indiqué dans l’édition de Sud Ouest du jeudi 7 mars p 19 que les candidats de LO et qu’Yves Simone n’étaient "pas présents". En effet puisque Yves Simone, notre candidat, n’était pas invité ! Difficile d’être présent ! TV7 dit que le débat était "organisé avant", c’est à dire organisé avant même l’ouverture du dépôt des candidatures ! Notre liste était validé et notre candidature officielle deux jours avant le débat, et j’ai contacté TV7, mais l’accès nous a été refusé pour « des questions techniques de difficulté de mise en place » !
Je vous incite à regarder ce débat en différé ou sur le net. C’est édifiant :
Le décor choisi pour A. Juppé est « présidentiel » sur fond bleu blanc rouge dégradé pastel très élégant, cadrage parfait. Il est situé seul à droite, incarnant de fait toute la droite et répond en regardant à la fois les journalistes, les concurrents et la caméra sans avoir à bouger la tête.
Feltesse situé seul à gauche, incarnant de fait toute la gauche, idem mais avec un décor plus simple et fade et parfois un bout d’écran.
Le candidat PC avec un décor arrière perturbé par un morceau d’écran et le FN et le NPA avec un immense écran sur lequel défilent des mots (!) et à coté le reste du décor pauvre… Ces trois là ont des concurrents à droite et à gauche, les journalistes de coté et la caméra en face ! Tout cela les rend DE FACTO instables et agités, ne sachant où donner de la tête quand Feltesse et Juppé n’ont qu’à regarder droit pour répondre et s’exprimer devant tous… Et le seul candidat "nouveau" et différent n’est pas invité ! Les jeux sont faits, les dés sont pipés...

Élection instrumentée par les médias locaux pour servir de tremplin à monsieur Juppé dans sa course présidentielle.

Yves Simone, notre tête de liste, est un personnage, guide touristique de la ville, très connu et fort médiatisé jusque là, jusqu’à sa candidature. Depuis sa candidature plus rien dans les médias alors qu’il a manifestement toutes ses chances de dépasser les cinq pour cent dans une compétition normale.


MÉDIAS QUI SAVENT OUBLIER MONSIEUR JUPPÉ :

Alain Juppé (UMP) 2007, condamné pour abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt. Alain Juppé condamné en 1ère instance à dix-huit mois de prison avec sursis, assortis d’une peine d’inéligibilité de cinq ans. Ainsi, en sa double qualité de secrétaire général du RPR et d’adjoint aux Finances à la mairie de Paris, Juppé est reconnu coupable d’avoir employé, pour son parti, sept permanents censés travailler à la ville de Paris. En droit, cela porte un nom : prise illégale d’intérêt. Pourquoi cette inéligibilité de cinq ans ? Simplement parce que la loi du 19 janvier 1995 - votée sous le gouvernement Balladur, alors que Juppé était ministre - stipule que tout élu condamné pour prise illégale d’intérêt se voit automatiquement radié des listes électorales pendant cinq ans.
Délibéré de la cour : « Agissant ainsi, Alain Juppé a, alors qu’il était investi d’un mandat électif public, trompé la confiance du peuple souverain... dans la quête de moyens humains apparaissant nécessaires pour l’action du RPR, a délibérément fait le choix d’une certaine efficacité en recourant à des arrangements illégaux... Alain Juppé a agi sciemment pour prendre directement ou indirectement un intérêt. Il s’agit là d’un abus de fonction. »
Malgré la promesse de se retirer aussitôt de la vie politique s’il était reconnu coupable, condamné en appel avec inéligibilité pendant un an, séjour au Canada, il n’a, reniant sa parole, toujours pas annoncé son retrait de la scène publique.
Dans une démocratie digne de ce nom cela vaut une inéligibilité à vie.
A l’époque où il n’est qu’adjoint aux finances de la Mairie de Paris, Alain Juppé s’attribue un superbe logement du domaine privé et fait bénéficier sa famille des mêmes avantages : un pour son fils, corrigeant au passage le loyer de ce dernier, un pour son demi-frère, un pour son ex-femme et un pour sa fille. Cinq appartements au total. Face aux caméras, Alain Juppé "reste droit dans ses bottes". Sur injonction du procureur, il est pourtant contraint de déménager.

Bien à droite quand il botte en touche, car y a aussi les quelques soixante autres emplois fictifs de la mairie de Paris, et l’affaire des commissions versées sur de gros marchés publics de HLM pour la rénovation des ascenseurs, affaire engluée dans toutes sortes d’obstacles de procédure. Et encore l’affaire des commissions versées par les entreprises pour obtenir les chantiers des lycées en région parisienne, affaire impliquant aussi les socialistes. Vertigineux, nauséabond. On se souvient d’ailleurs de l’affrontement Chirac-Le Pen avec ce malaise à devoir choisir entre l’escroc et le facho.
Et que dire des promesses de se consacrer à la ville trahies par sa course pour devenir ministre de Sarkozy, course heureusement entravée par sa défaite aux législatives.
Et çà veut être président de la République ! On ne rêve pas c’est en France que cela se passe.
5ème République, on ne te regrettera pas !
Voir :
Juppé condamné.
L’affaire


JUPPÉ UN BILAN :

Son retour inélégant coûte 600.000€ pour l’élection anticipée lui permettant de redevenir maire pendant 18 mois.
Place Pey Berland défigurée par le tout minéral et devenue place soviétique, cour de la mairie impraticable à cause du nouveau pavage, trémies blanches inénarrables, lampadaires démesurés, bancs sans dossier ressemblant à des pierres tombales et abominable statue de Chaban qui coûta 500.000€, le tout en gris pour cette place qui était, après la guerre, un délice de fraicheur et de verdure.
Place de la Victoire avec un phallus rose et deux tortues insensées tenant une grappe de raisin dans la gueule !... pour 1 M d’€
Rue Sainte Catherine et son pavage glissant, que dalles, rue livrée aux magasins des marques internationales à l’identique dans toutes les villes du monde vers l’uniformisation.
Jardin Public et son allée dévastée par les trous, le Petit Mousse toujours non restauré, le péristyle et ses travaux en panne, les balustrades édentées et une barrière inutile autour du cours d’eau, mise là pour protéger non les canards mais, un jour l’an, la procession catholique nocturne de Pâques qui contrevient à la loi et à la laïcité ! Ils craignent que les gamins de cathos tombent dans l’eau alors qu’il leur suffirait de la bénir, voire de marcher dessus. Ils craignent moins quand ils utilisent les gamins à des fins politiques dans les manifestations, chose qui devrait être interdite.
Beaux Arts absence d’un musée, celui que l’on a est digne de Cenon…
Conseil régional, Conseil général, les horreurs dispendieuses et doublons inutiles pour que ces messieurs gèrent leurs départements inutiles et confondent à loisir servir et se servir. Là, du haut de leur terrasses imprenables, a lieu le partage du gâteau entre UMP et PS et miettes pour leurs larbins centristes et écolo gît.
Mosquée, on soutient l’UOIF et le Qatar même est convoqué. Feltesse y déverse 50.000€ d’argent public et Juppé offre le terrain et remet la légion d’honneur à l’iman proche des Frères musulmans… Pour la laïcité vous repasserez.
St Eloi, Juppé se tait sur les intégristes fascisants. Pas regardant il prend un homophobe agité anti mariage pour tous sur sa liste…
Tram train du médoc et les projets fous d’extension du tram sans maitrise des dépenses et en étoile plutôt qu’en circularité.
Nouveau stade inutile qui double Lescure dont on ne sait que faire. Accord PS UMP pour construire ce temple de l’abêtissement collectif, de la compétition stupide, du professionnalisme gangrené par l’argent roi qu’ils donnent en exemple à nos enfants. Les écolos de service sur la liste Feltesse y seront embauchés pour avaler les couleuvres sur la pelouse.
Cite municipale qui vient défigurer le cours d’Albret et parachever l’insanité que constitue dans son ensemble le pitoyable quartier Mériadeck-la honte.
Nouvelle espac du vin prouvant que la première au Chartrons fût une erreur, un coup raté.
Miroir d’eau flaque, plage à pauvres et à chiens de pauvres, qui souligne l’absence de pôles de divertissement, piscine sur fleuve, kiosques à musique et quartier culturel sur l’eau.
Marché Victor Hugo, Palais des sports, parking Victor Hugo, on rénove à grands frais ces laideurs, héritage du chabanisme décadent, plutôt que de s’en débarrasser. Fonds perdus.
Quais. Il ont réussi à faire un parcours sans présence de l’art et de la culture, avec en perspective le quais des marques alors qu’il faudrait qu’il se démarque. Ils l’ouvrent le dimanche pour étaler leur misère toute l’année. Vous leur donner de l’or, ils en font du laiton. On ne peut même pas laisser pisser car les toilettes manquent cruellement. En perspective, quatre cure dents en guise de pontpont.
Absence où misère, comme on voudra, de l’art contemporain dans la ville. C’est un zéro pointé avec le lion bleu en prime, en déprime… Avec cette fine équipe nous n’avons pas été choisis comme capitale culturelle en 2013.
Le détournement de la campagne municipale à des fins de carriérisme personnel vient peaufiner le tout.
La propreté n’en parlons pas, par pitié pour eux, et le meilleur acte de salubrité publique serait qu’ils dégagent et vite.

Nb : Mention spéciale pour Feltesse et Delaunay qui affichent leur « chabanisme » et leur défaitisme. Ces deux là se sont amusés à nous abuser avec leur entourloupe de dernière minute à la législative où, en éjectant une femme ils ont placé Feltesse, devenant roi du cumul, pour en faire un député surprise dans les jupes de la promotion ministrable de Delaunay.
Nb : Les électeurs qui votent FN avec le sigle fasciste du MSI sur le bulletin de vote, avec une famille à la Pen qui n’a jamais condamné Franco, Pétain, Mussolini, Salazar, Pinochet et qui aujourd’hui soutient Bachar el Assad et Poutine, avec la fille qui va valser avec les néo-nazis autrichiens, ces mêmes électeurs qui rouspètent contre la mosquée sans réclamer l’égalité de traitement entre les religions impliquant l’école laïque revalorisée et généralisée et la fin des écoles confessionnelles sont de bons fachos, des bons à riens, des fils de Pétain.
Nb : Les électeurs qui bavardent toute l’année contre le cumul des mandats et pour un maximum de deux mandats consécutifs, qui veulent la parité et le changement, qui réclament une plus grande moralité en politique et qui votent pour les deux cocos UMP et PS à Bordeaux sont des faux culs et vivement qu’ils ne fassent plus l’aloi…

Aux autres nous disons dimanche :

« Envoie l’urne Simone. Et n’oubliez pas le guide ! »

Vive Bordeaux esprit libre et vive la 6ème République.

  • 1 document(s) disponible(s) - N'hésitez-pas à les diffuser autour de vous !

 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?