Soyons des Esprits Libres

Éditorial :
Se marrer de la « marée » mise à nu !
Les ESPRITS LIBRES condamnent la manifestation réactionnaire du 26 mai qui se veut une « MARÉE POPULAIRE pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité » !
Dans l’appel à manifester il n’est pourtant question :
.ni du REVENU CITOYEN, ni donc d’abolition de la misère et de l’assistanat, ni donc d’égalité, de justice sociale et de solidarité !
.ni de noyau FÉDÉRAL EUROPÉEN, ni donc de souverainisme européen !
.ni de 6ème RÉPUBLIQUE, ni donc de réforme du mode de scrutin, ni donc de démocratie vivante !
.ni de légalisation contrôlée, ni de fiscalité d’utilité publique et écologique, ni donc de réforme de la société, ni donc de sauver la planète !
Ce cortège est orné par les fossiles du PCF, fossoyeurs de 68 et du printemps de Prague en août 68, la CGT et sa tradition stalinienne, le NPA caution rouge, on parle même de la secte LO, l’ UNEF toute voiles dehors, et l’inénarrable récupératrice FI et son grotesque gourou mitterrando-castro-chavo-lambertiste qui, avec la Marine sert d’épouvantail, FRONT POPULISTE, et non populaire, permettant à Macron de rester en place.
« Nouvelle » Donne, "Ration gênée" aux entournures et EELV s’il en reste, croient bon de participer à cet enterrement aux cotés des fossoyeurs de 68, sous la marée le plagiat, signant ainsi leur suicide politique. « La marée mise à nu par ses cocus, même. » Prenons Duchamp avec ces gens là.
Les Esprits Libres félicitent la CFDT, le PS, les écologistes hors EELV et toutes les forces démocrates qui boycottent cet attelage populiste et réactionnaire, fausse opposition, pire que le pouvoir en place. Le 26 mai nous allons bien nous marrer en effet quand la marée promise va se retirer et laisser, sur ses décombres, la place à une autre perspective politique déferlante d’Esprits Libres preuve que l’esprit de 68 n’est pas mort et qu’il est resté libre…
Ce n’est qu’un début, continuons les ébats !


JPEG - 8.6 ko

LES ESPRITS LIBRES, mouvement politique et culturel.
Depuis sept ans le Salon des Esprits Libres s’inscrit dans la tradition des salons des Lumières du XVIIIéme siècle. Salon des arts, de la culture et de la singularité. Existence considérée comme une œuvre d’art ouvrant des espaces libres existentiels et citoyens. Voici notre lettre d’information compte rendu de notre dernier salon et des interventions des Esprits Libres. Rejoignez les ESPRITS LIBRES et faites abonner vos amis à cette lettre.

Chers amis,
Voici des échos du SALON DES ESPRITS LIBRES « Mai 68 »,
29, 30 avril, 1er mai 2018

Mot de bienvenue aux esprits libres (soirée du S.E.L. 30 avril)
« Chers amis, chers camarades,
Comme vous le savez, et pour reprendre les sages paroles de Pierre Molinier, la vocation des Esprits Libres est de « transformer le monde en immense bordel ». Comme vous le savez également, et sans que nous y soyons pour grand-chose, notre objectif est largement atteint ! Reste que le bordel que nous connaissons n’est pas en tous points conforme à celui que nous souhaiterions. D’où la nécessité des Esprits libres... En tant que bordelais notre salon est bien placé pour réaliser le bordel. Dans bordelais il y a « bordel » et si dans contestation il y a « con », n’oublions pas que dans proposition il y a « pro », mais qu’avec cela nous ne sommes pas pour autant sortis de l’auberge.
Comme « il vaut mieux boire le vin d’ici que l’au-delà », je souhaite à notre salon encore plus de champagne chaque année et la voie devrait ainsi s’éclairer. La différence entre les Esprits Libres et les situationnistes c’est que les premiers boivent moins mais mieux. À la vôtre et que vive le bordel dans la lignée de 68. « Sois sans tweet », « Balance ton portable », « Décide de soumettre tes jours à tes fins ». Mettons le capital à contribution pour nous verser le Revenu Citoyen et qu’il ne soit plus nécessaire de travailler pour vivre. Vivre, c’est à dire réaliser une œuvre d’art puisque nous sommes la somme de nos singularités. "Nous n’avons pas à gagner notre vie car nous l’avons déjà", disait Boris Vian. Et surtout ne gagnons pas notre vie à la perdre. « Ne jamais céder sur son désir » conclut Lacan. À la question « Là quand ? », nous répondons « Là, aujourd’hui » car nous savons que tout fou Lacan. Vive l’immense bordel soixantuitjamaistroptard pour bien le faire. Nous ne connaissons pas le désespoir car nous n’avons jamais espéré, nous ne connaissons que la réalité car nous la désirons. « Nous prenons nos désirs pour des réalités car nous croyons en la réalité de nos désirs ». Le beau mot de 68 est toujours notre actualité. Soyons clairs, comme disait l’autre mal armé : « Un coup de désir jamais n’abolira le bazar. »
Et que vivent les Esprits Libres. »

Jean-Pierre.


Riche année 1968.
L’image serait celle du centre Georges Pompidou, l’architecte Renzo Piano réalisant « le rêve d’un rapport extraordinairement libre entre l’art et les gens, où l’on respire la ville en même temps. »
Les mots seraient ceux d’Antoinette Fouque, une des fondatrices du MLF et de Psych et po, proclamant que « si Mai 68 a été la révolte des fils contre les pères, les filles étant au service des fils, il s’agit de programmer la résistance des femmes à la domination des frères et des fils. »
Le mouvement « me too » de 2017 prouvant qu’il reste encore beaucoup à faire.
Et le film, celui de Jean-Paul Civeyrac « Mes provinciales », où de jeunes intellectuels « montent » à Paris étudier le cinéma ou militer dans les ZAD.
En écho à cette jeunesse soixante-huitarde aux discussions engagées, ne lâchant rien.
Florence.


Mai 68 : Les murs ont la parole.
On dit des murs « qu’ils ont des oreilles », en mai 68 ils ont su prendre la parole.
Des mots inscrits là sur ces murs sans destination ni droit de cité, livrés à tous les regards et troublant l’espace public.
Ces graffitis, inscriptions sauvages, clandestines et contestataires, trop souvent traitées par le mépris ou le karcher, certains n’y voient que gribouillis dégradants, ils sont pourtant si souvent jubilatoires :
"La barricade ferme la rue mais ouvre la voie" (Nanterre))
"Soyez réalistes, demandez l’impossible" (Censier)
"Un bon maître nous en aurons dès que chacun sera le sien" ( Hall de sciences Po)
Sophie.


Spectacle
« Mais sois sans tweet », mais comment pouvons nous ÊTRE en 2018 sans tweet ? À l’ère où il est difficile de considérer notre existence sans visibilité sur les réseaux sociaux numériques, comment pouvons-nous exprimer notre être sans prendre position sur cette nouvelle place publique qu’est Twitter (ou Facebook ou Instagram) ?
Je propose une relecture de Guy Debord au regard de la société actuelle où règne l’injonction de la médiatisation de soi. Et si le spectacle était sur Twitter ?
« Le spectacle se présente à la fois comme société même, comme une partie de la société et comme instrument d’unification. En tant que partie de la société, il est expressément le secteur qui concentre tout regard et toute conscience. Du fait même que ce secteur est séparé, il est le lieu du regard abusé et de la fausse conscience ; et l’unification qu’il accomplit n’est rien d’autre qu’un langage officiel de la séparation généralisée. »
« Le spectacle n’est pas un ensemble d’images, mais un rapport social entre des personnes, médiatisé par des images. »
« L’homme séparé de son produit, de plus en plus puissamment produit lui-même tous les détails de son monde, et ainsi se trouve de plus en plus séparé de son monde. D’autant plus sa vie est maintenant son produit, d’autant plus il est séparé de sa vie. »
Extraits de « La société du spectacle » de Guy Debord, Ed. Gallimard, Paris, 1992, paragraphes 3, 4 et 33, p 4 et 17. Précédentes éditions : Buchet-Chastel, 1967 ; Champ Libre, 1971.
Emna.


Gérard nous a présenté plusieurs contributions :
- La diffusion de la chanson « 68 » de Philippe VAL.
- Un petit jeu proposé aux autres invités, consistant à leur lire des slogans et à leur faire deviner lesquels étaient d’authentiques slogans de 68 et lesquels n’en étaient pas (à savoir, ceux créés en 2008 par Denis Langlois)
- Son slogan soixantuijamaistroptard pour aujourd’hui :
LE MOIS DE MAI : L’ÉMOI DU MOI
- L’autre photo la plus célèbre de mai 68, montrant Caroline de Bendern juchée sur les épaules d’un manifestant le 13 mai, un drapeau vietnamien à la main, avec narration de l’histoire de cette photo et de ses conséquences sur cette jeune femme
- Une collection de copies nombreuses copies d’affiches de mai 68 au format A4.


« La danse de la réalité »
Lecture, fort appréciée, de son conte philosophique autour du tango par Antoine.
Extraits : « L’enjeu de la danse c’est la connaissance de soi.
Tu vois qu’ainsi cette nuit tu as fait plus de chemin que la plupart des hommes dans une vie.
En acceptant de me suivre ton esprit s’est relié à ton corps pour s’unir avec le monde. Tu viens de danser avec la réalité. A présent tu n’as plus d’ennemi et tu peux enfin rentrer chez toi en paix. »


« Éditions Jean-Jacques Wuillaume » et ses différents livres édités en deux ans et demi, présentés par Jean-Jacques lui-même. Difficultés rencontrées avec les librairies et les diffuseurs en général, travail sur les salons du livre, lors de conférences et avec le site internet : www.tracetavie.com sur lequel vous trouverez la documentation sur tous les livres publiés. Citons celui sur « Les Frères Jacques, un nouveau regard » et celui sur « Élisée Reclus : un communard en exil. » de Jan Rapacki.
Tél : 06 70 37 23 91.


Oui, mai(s)...
« Non à la révolution en cravate », lançaient ceux de mai 68.
Oui, mais… la cravate ne peut-elle pas devenir le joli nœud d’un problème à résoudre idéalement ? N’est-elle pas aussi, parfois, le symbole d’une invitation à nouer de nouvelles relations réellement révolutionnaires ? Et la laïcité, si chère aux Esprits Libres, n’a-t-elle pas été initiée par les cravates de la République contre les soutanes catholiques ?
« Je prends mes désirs pour la réalité car je crois à la réalité de mes désirs », se réjouissaient celles et ceux de mai 68…
Oui, mais alors que faire de cette Réalité qui échappe à mon désir et qui me parle de Beauté et de Sagesse immémoriales ?
Les passionnés de mai commandaient aussi : « Soyez réalistes : demandez l’impossible ». Oui, demandez toujours, mais… soyez réalistes !
Ah, mai ! Joli mois de mai. Oui, mais, tous ces « mais » de moi… Le printemps loge dans le cœur, mais la raison s’entête à voler ses couleurs. Non mais, ça va pas la tête ! Si, mais, joli mois de mai, dis-mois encore si tous ces « mais » formulés me diront un jour la Vérité.
Laurent.


Capables
« …Quand on est au fond du trou, il ne vous reste plus que la volonté et l’esprit de combat. Contre tous les autres qui vous regardent de haut, contre trous ceux qui attendent de vous voir couler, contre tous ceux qui vous ont enterré. La démocratie repose uniquement sur cette volonté et sur rien d’autre. Sur un rêve, sur un désir. Parce que tout commence toujours par l’imagination. « Soyez réalistes, demander l’impossible. », proclamaient les murs de Mai 68 Cinquante ans près, on n’a pas fini de découvrir tout ce que Mai 68 nous a rendu capables de faire. »
Extrait de l’édito de Riss, Charlie Hebdo 9 mai 18


« Propos de table : dialogue entre la vie et le corps. » Raoul VANEIGEM. Le Cherche Midi, 18€.
EPUB3, 12,99€. Voici un livre en rupture avec la plupart des idées qui depuis des siècles gouvernent les opinions et les comportements. Issu du « Traité de savoir-vivre à l’usage des jeunes générations » , il pousse plus avant la réflexion sur la subjectivité radicale et sur le renversement de perspective. Comme toute remise en cause, les « Propos de table » se heurteront au poids des préjugés et à la prétendue réalité qui a modelé nos mœurs, nos conceptions, notre vision du monde.
"Vous possédez l’enclume et le marteau des préjugés qui forgent vos chaînes et les miennes. Je n’ai pour les scier qu’une lime à ongles dont seul le va-et-vient sans cesse répété obtiendra de les entailler et de les rompre". « Souviens-toi de vivre. » Raoul VANEIGEM. https://www.lisez.com/ebook/propos-de-table/9782749155746


« Tiens ils ont repeint ! » Yves PAGES, La découverte. Plus de 4000 graffitis urbains du monde entier des cinquante dernières années, fidèlement retranscrits, datés et localisés. 50 ans d’aphorismes urbains de 1968 à nos jours : "Un petit pois sur dix est une carotte." http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Tiens__ils_ont_repeint__-9782707197313.html


Documentaire
Mai 68 dans les coulisses du pouvoir. « Dix semaines qui ébranlèrent la France » de Patrick Rotman et Virginie Linhart qui ont recueilli les témoignages des principaux protagonistes sur plusieurs décennies. Dans ce documentaire le réalisateur constate qu’en mai 68 les communistes furent les meilleurs alliés des gaullistes.


Bonjour,
Un petit mot pour saluer ce salon d’Esprits Libres vif et intéressant.
J’ai apprécié ce groupe très sympathique, respectueux et bienveillant.
L’air stimulant de mai 68 a soufflé sur cette soirée, ses slogans percutants l’ont rythmée.
Une ambiance joyeuse malgré la dissection du malheureux écorché !
Quelques gourmandises arrosées d’un délicieux champagne.
Merci pour ce bon moment. A bientôt.
Florence 6 05 18
////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

S.E.L., Mai 68, Mai 18, Spinoza !

Chers amis,
Spinoza est, avec Épicure et Nietzsche, des plus grands philosophes. Son « Éthique » est un immense livre de philosophie. Notre Salon des Esprits Libres de mai 2018 lui a fait une place d’honneur.
Nous vous proposons, pour aborder Spinoza et « L’Éthique », pour revivre une partie de notre salon, la faire vivre aux absents et pour recadrer l’actualité de Spinoza, trois documents :
Une note de lecture-résumé d’un livre essentiel qui lui-même résume en l’actualisant « L’Éthique ».
Des notes glanées autour de la notion de désir chez Spinoza à partir du slogan de 68 « Prenons nos désirs pour des réalités, croyons en la réalité de nos désirs ».
Un article du Monde "Le cerveau de Spinoza" du biologiste et philosophe Henri Atlan.
Bonne lecture.
Bonne lecture.
LIRE LES TROIS DOCUMENTS SUR SPINOZA.
////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
S.E.L. lundi 30 avril, après midi politique :
Thèmes LES INSTITUTIONS et le REVENU CITOYEN.


VIDÉO de Jean-Pierre ROCHE sur LES INSTITUTIONS :
https://youtu.be/CYarhY4pc2U


VIDÉO de Jean-Pierre ROCHE sur LE REVENU CITOYEN :
https://www.youtube.com/watch?v=3Zf0Fsrku_s&list=PLE5aMKzwbw6mAs4VsYL6R4chnKe42ZiiB
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
LES PROCHAINS SALONS :
Liste non exhaustive mais notez, d’ores et déjà, que nous tiendrons un nouveau salon les 9, 10 et 11 novembre avec la soirée du S.E.L. le samedi 10 au soir et l’auberge espagnole le 11 à midi. Le thème pourrait être : « Esprit es-tu libre ? » à peaufiner !
En 2019 nous tiendrons naturellement notre salon des 30 avril et 1er mai peut être autour de « La langue » à peaufiner également.
Nous restons à votre écoute pour suggérer des salons, des thèmes, modifier ou préciser ceux-ci.
////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
ACTUALITÉ DES ESPRITS LIBRES :
E. Macron critique « ceux qui pensent que le summum de la lutte c’est les 50€ d’APL », et les met en regard des « valeurs » pour lesquelles le colonel Beltrame est mort lors des attentats de Trèbes. Bien des choses sont choquantes là. Un, le « président des très riches » ne sait pas compter car 5€ de baisse par mois font 60€ pour l’année et non 50 ! Deux, c’est qu’il n’est, ni à 10, ni à 50, ni à 60 euros près comme le sont les 6 à 8 millions de français que sa politique maintient en deçà du seuil de pauvreté ! Trois, l’utilisation de la mémoire du colonel Beltrame pour critiquer les plus pauvres est vraiment d’un goût charognard. Quatre, où est la cohésion du gouvernement ? Dimanche, en effet, le secrétaire d’Etat à la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, a reconnu sur France 3 que « cette baisse avait été une mauvaise décision » « Nous avons corrigé la chose, nous avons lancé une réforme de fond sur le logement social qui fait que demain, il n’y aura plus aucun perdant aux APL », a-t-il ajouté. La baisse à l’automne dernier des APL, aides personnalisées au logement, de 5 € mensuels pour 6,5 millions de ménages bénéficiaires, sans distinction, avait été vivement critiquée par les ONG de défense des mal-logés, les bailleurs sociaux et certains syndicats. http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/macron-et-les-50-euros-d-apl-c-est-choquant-reagit-laurent-berger-sur-rtl-7793306831


13 mai/ UN MORT ET QUATRE BLESSÉS et tous les médias charognards font la une sur le « TERRORISTE » et son acte ! Cela mériterait à peine trois lignes, en pages intérieures, au même titre qu’un accident de la circulation ou qu’une voyoucratie, et nous en terminerions avec ces « actes terroristes » ! Mais hélas cette publicité médiatique mondialisée engendre automatiquement, car elle les incite, d’autres crimes à venir. À qui la faute ?


6 mai/ La France creuse sa " dette écologique : 5 mai, jour de DÉPASSEMENT ÉCOLOGIQUE POUR LA FRANCE ! Si tous les pays vivaient comme les français, au 5 mai nous aurions consommé l’ensemble des ressources naturelles que la planète peut renouveler en un an, le monde aurait besoin des ressources naturelles de 2,9 planètes ! La France fait partie des dix premiers pays à vivre à crédit sur le dos de la nature. La France a commencé à réduire son déficit budgétaire, mais le déficit écologique du pays, lui, continue de se creuser inexorablement. C’est l’alerte que lance le WWF. Concernant nos gouvernants, les Macron et autres productivistes de gauche ou de droite, ils se font coupables d’un indéniable CRIME CONTRE L’HUMANITÉ et doivent être traités comme tels… Avec les Esprits Libres réagissons enfin par une décroissance raisonnée et la mise en place du REVENU CITOYEN et de toutes ses heureuses conséquences écologiques.


5 mai/ "Faire la fête à...", langage vulgaire de petites frappes. F.I. = France Indigne.


4 mai/ Une "START UP NATION" !
« Emmanuel Macron est-il le président des riches » ? demande Yann Barthès à François Hollande sur TMC. Hollande répond : « Non ce n’est pas vrai, il est le président des très riches ».
Avant hier Macron confirme et veut supprimer l’EXIT TAX, la goutte d’or qui fait déborder la vase ! Voilà notre homme fiscalement plus à droite que LR ! E. Macron veut faire de notre France une "start up nation", en anglais dans le texte français s’il vous plaît... L’homme, banquier, confond le pays et une entreprise. Il fait l’impasse sur les 6 à 8 millions de pauvres, il fait l’impasse sur la crise écologique, il fait l’impasse sur la crise institutionnelle, il fait l’impasse sur la crise existentielle et spirituelle et sur la crise d’identité. En même mauvais temps ce personnage !...
Il serait temps qu’il se rende compte que nous ne l’avons soutenu que pour écarter Fillon et les deux populistes !


4 mai/ MÉLENCHON, en qualifiant les anticapitalistes du BLACK BLOC "D’EXTRÊME DROITE" sombre dans la crapulerie politique la plus abjecte. Que l’on considère que tel ou tel fait le jeu de la droite, comme par exemple nous considérons qu’avec des Mélenchon et des Le Pen Macron peut dormir tranquille est une chose, que l’on calomnie les militants anarchistes anticapitalistes est une autre chose. C’est digne des sociaux fascistes dans la lignée de Georges Marchais qui qualifiait ainsi l’extrême gauche en 68, le soir même où les policiers chargeaient les manifestants, trois mois avant l’invasion de Prague ! Il est vrai que le lambertiste mitterrandien JLM s’est déclaré "fier" être comparé au volontaire du STO le pitre stalinien Marchais !
http://www.liberation.fr/france/2018/05/02/mardi-j-ai-participe-au-black-bloc-parisien_1647381


Une note d’ANTICOR association de lutte contre la corruption : « Le 3 mai, c’était la Journée mondiale de la liberté de la presse. Difficile de ne pas être horrifié par le lourd tribut payé par les journalistes d’investigation, à travers le monde ! Après les assassinats de Daphne Caruana Galizia, à Malte, et de Ján Kuciak, en Slovaquie, le journaliste Maxime Borodine est récemment mort dans des circonstances troublantes, en Russie (il est tombé du balcon de son appartement). Il écrivait régulièrement sur la corruption et le crime organisé… C’est peu dire qu’Anticor n’est pas convaincue par la thèse de l’accident ou du suicide dans un pays où, selon Reporters sans frontières, « au moins 34 professionnels des médias ont été tués du fait de leurs activités d’information, depuis l’an 2000, en Russie » !
On peut néanmoins relever quelques notes d’espoir. En Arménie, le tout puissant premier ministre Serge Sarkissian, qui a laissé la corruption prospérer pendant dix ans, a été contraint de démissionner et de laisser la place à son opposant, Nikol Pachinian. Les Arméniens ont obtenu ce stupéfiant résultat en seulement 25 jours de manifestations... et sans aucune effusion de sang ! »
////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Actualité :
CONTRE LES NATIONALISMES et les cache-sexes régionalistes :
N’ayons aucun sympathie pour les monarchies, et encore moins pour les monarchies masquées comme la notre, la monarchie présidentialiste, que pour les monarchies officielles façon Angleterre ou Espagne. Soyons républicains et ici favorable à une nouvelle République de démocratie vivante parlementaire. Idem en Espagne. Pour autant le régionalisme indépendantiste n’est qu’un énième nationalisme visant à créer une énième nation quand il importe de renforcer le camp républicain espagnol et le fédéralisme européen. Quitter l’Espagne, et ipso facto l’Europe, ne le permet pas et divise nos peuples et notre cause républicaine, européiste et fédérale. La droite et l’extrême droite catalanes et naturellement l’extrême gauche constituent un ramassis d’apprentis sorciers irresponsables menant à l’affrontement stérile. Le jugement que l’on porte sur la politique de Rajoy et ses réactions n’a rien à faire dans ce débat. Ce n’est pas le sujet. La Catalogne bénéficie d’un exceptionnel et large statut d’autonomie bien suffisant, voire trop sous certains aspects quand on voit à quelles manipulations certains politiciens peuvent l’utiliser. Ce statut ne permet pas d’organiser un référendum et, partant, ce ramassis d’opportunistes en profite pour faire miroiter une majorité qui serait indépendantiste alors que c’est fort probablement l’inverse. L’unité politique de ces groupes ne se fonde que sur le vieux ciment nationalisme fauteur de guerre car, sur tout le reste, ils sont carpes et lapins dans un panier à crabes. Inscrire la Catalogne dans cette revendication indépendantiste égoïste à deux sous, c’est le cas de dire, digne de la Ligue du nord ou des chauvins flamands est une insulte aux républicains de la guerre d’Espagne. Vive la République, vive la République espagnole à venir, vive la 6ème République française à venir, vive le fédéralisme, vive l’Europe fédérale et souveraine et à bas tous les nationalismes.
Oct 17


LE PEN-MÉLENCHON franchouillards idiots utiles de MACRON :
Si la « franchouillardise soumise à un » n’existait pas, la droite et Macron l’inventeraient !
Quelle chance pour cette droite, et pour ce centre qui penche à droite, d’avoir comme opposant un Mélenchon notoirement extrémiste et populiste avec ses troupes suivistes. Comme en leur temps les sinistres Marchais et Le Pen père, amuseurs publics, bouffons de service, sa fille et Mélenchon font le travail et discréditent toutes les oppositions. Cette grotesque farce et son lamberto-mitterrandien constituent une garantie de survie rêvée pour Macron, son meilleur allié. La dernière de nos franchouillards, qui ont déjà troqué le drapeau rouge pour le tricolore par opportunisme électoraliste, à été de vouloir faire retirer le drapeau européen de l’Assemblée nationale, basse besogne que l’on croyait dévolue à l’extrême droite… L’opposition à Macron serait donc anti-européenne… De quoi conforter Macron pour trois siècles…
Les ESPRITS LIBRES sont fédéralistes européens, de ce fédéralisme honni par les jacobins robespierristes !
AIMER LA FRANCE C’EST AIMER L’EUROPE car la France est en Europe et le seul SOUVERAINISME possible sera EUROPÉEN ou ne sera pas. Oct 17


QUE RÉCOLTONS-NOUS AVEC LE DÉGAGISME, LA MONARCHIE
PRÉSIDENTIALISTE SANS OPPOSITION ET L’ABSTENTION MAJORITAIRE ?

Merci monsieur Jospin et le gouvernement de la gauche plurielle de 1997 à 2002 comprenant le PS, le PRG, Les Verts et Mélenchon de n’avoir pas mis en place un scrutin paritaire proportionnel à correctif majoritaire et d’avoir, TOUT AU CONTRAIRE, en inversant le calendrier républicain et en plaçant la présidentielle avant la législative, renforcé le présidentialisme. Merci aussi d’avoir renforcé le présidentialisme en ramenant de 7 à 5 ans le mandat présidentiel afin de faire coïncider les deux élections !
Les Verts étaient contre mais n’ont hélas pas fait un casus belli de cette question décisive. Ils n’ont pas plus exigé cette réforme du mode de scrutin pour rejoindre le gouvernement Hollande ! La grande erreur des Verts a été de rentrer au gouvernement Jospin sans exiger un mode de scrutin paritaire proportionnel à correctif majoritaire puis de soutenir Royal, Hollande et Hamon sans cette exigence. Les Verts ont toujours été très forts pour négocier des postes de ministres, de députés ou de sénateurs et des circonscriptions sur mesure, mais jamais pour imposer cette réforme du mode de scrutin. En outre aujourd’hui encore la propagande électorale des Verts s’en tient à proposer "la proportionnelle" plutôt que le scrutin paritaire proportionnel à correctif majoritaire. En outre également EELV ne fait pas de campagne visible pour la suppression de l’élection du président de la République au suffrage universel direct, c’est à dire pour une vraie 6ème République. Cela ne m’a pas empêché aujourd’hui encore de voter pour le candidat EELV mais je trouve que ce mouvement n’a jamais été à la hauteur sur ces questions.
Ainsi les législatives n’existent plus que comme avalisation et amplification de la présidentielle. Le résultat : Le Pen au second tour en 2002 et aujourd’hui une assemblée monocolore. Merci le PS, merci Jospin, merci Mélenchon, merci les Verts et merci toute la classe politique d’accord à l’époque, Bayrou, Chirac et cie, d’avoir transformé la monarchie constitutionnelle gaulliste de 62 en monarchie présidentialiste depuis 2002…
Notons aussi que toute cette situation politique misérable n’est due qu’à l’emploi fictif de Pénélope et que sans cela nous aurions du Fillon à retordre… Notons, dans cette situation, la chance que nous avons eue alors d’avoir Macron pour nous débarrasser du PS, de LR, de FI et du FN… Sans lui c’était au tour des populistes…

Avec 15% des électeurs inscrits c’est à dire 30% des votants pour 50% d’abstention, LREM va récolter 80% des sièges ! Ce dans le cadre d’une élection jouée d’avance qui n’est qu’une avalisation de la présidentielle antidémocratique.
Heureusement PS et LR seront largement laminés et les deux extrêmes, FI et FN, contenus.
Mais des élus utiles disparaitront de l’Assemblée et les candidats LREM, recyclés, novices et/ou opportunistes sont élus sur le seul nom du président dont on ne saisit toujours pas le programme sinon un peu de casse sociale, beaucoup de sécuritaire et de présidentialisme et un immobilisme institutionnel…
Au deuxième tour dimanche les Esprits Libres seront cohérents :
Battre l’extrême droite en priorité et partout, quel que soit le candidat en face,
Battre FI et LR et les caciques PS les moins fréquentables,
Soutenir EELV (s’il en reste !), soutenir quelques PS et UDI fréquentables.
Voter blanc dans les duels douteux ou sans intérêt.
Rejoignez vite les ESPRITS LIBRES à la relève pour le scrutin paritaire proportionnel à correctif majoritaire, pour la 6ème République, pour la suppression de l‘élection monarchiste, pour la démocratie vivante.
Librement.


PROGRAMME DES ESPRITS LIBRES

Mouvement culturel et politique pour le Revenu Citoyen et la 6ème République écologique.

LE REVENU CITOYEN,
abolir la misère et l’assistanat.

"Vous voulez secourir les pauvres, moi, je veux supprimer la pauvreté." Victor HUGO
La Créativité, moteur de la société, remplace la centralité du travail.
Une Économie et une société AVEC marché et non DE marché. Taxe transactions financières.
Le revenu inconditionnel pour tous, 900€ par mois, comme en Finlande, remplace l’assistanat.
Suppression des allocations diverses, logement, chômage… Retraite unique à 1600€.
La politique sociale est centrée sur l’éducation, la formation, la culture et la santé.
Fusion impôt personnalisé revenu-CSG. Égalité fiscale entre célibataires et mariés.
Fiscalité d’utilité publique et écologique favorisant la qualité sur la quantité.
Partage du travail, semaine légale de 24h pour les travaux pénibles et les travaux au SMIC et de 32h pour les autres. Transfert des charges sociales entreprises-salariés sur les profits. Augmentation de l’impôt sur grandes surfaces, patrimoine et héritage.

LA 6ème RÉPUBLIQUE ÉCOLOGIQUE,
la démocratie vivante.

Appliquons en France le meilleur de ce qui existe dans les démocraties européennes.
SUPPRESSION DE L’ÉLECTION MONARCHISTE PRÉSIDENTIALISTE du Président de la République au suffrage universel. Premier ministre chef du gouvernement. Président de la République simple arbitre, élu par 3/5ème de l’Assemblée et présidant le Conseil constitutionnel.
Inscription automatique sur la liste électorale du lieu d’habitation. Vote obligatoire,
Votes blancs représentés par des élus tirés au sort au prorata des voix.
SCRUTIN ÉLECTORAL PROPORTIONNEL PARITAIRE À CORRECTIF MAJORITAIRE. Assemblée Nationale paritaire femmes-hommes. Proportionnelle intégrale pour 70%, majorité garantie par une prime au gagnant de 30%. Non cumul, 2 mandats successifs maximum. 300 députés au lieu de 585. Suppression du Sénat et du Conseil économique et social.
CONVENTIONS CITOYENNES : Toutes les assemblées d’élus sont contrôlées par des assemblées, Conventions Citoyennes, tirées au sort : communes, régions, nation.
13 grandes régions intégrant les départements. Les Assemblée Régionales se réunissent en plénières ou en commissions départementales. Suppression des 90 Conseils Départementaux.

AIMER LA FRANCE, C’EST AIMER L’EUROPE.

NOYAU FÉDÉRAL de pays de la zone euro autour de l’axe France-Allemagne unifiées et des proches.
Parlement fédéral commun à Strasbourg. Gouvernement économique commun de la zone euro, banque fédérale d’intérêt public. Harmonisation des fiscalités, taxation des flux financiers. Défense commune hors OTAN. Siège commun au Conseil de sécurité de l’ONU. Pas de livraison d’armes aux dictatures. Liberté, Égalité, Fraternité, Laïcité effectives.
Défense de la langue française, des langues de la zone euro et de l’espéranto.
UNION EUROPÉENNE actuelle solidaire mais non fédérale, siégeant à Bruxelles, avec ou sans l’Angleterre, autour de la démocratie, de la coopération culturelle, économique et militaire et du libre échange. Lutte contre les paradis fiscaux et le pouvoir des banques.
PARTENARIATS et accords de bon voisinage recherchés : Turquie, Russie, Maghreb…

LE BIEN VIVRE COMMUN,
culturel et écologique.

« Soyez résolus à ne plus servir et vous voilà libres. » La Boétie
Primauté de l’être sur l’avoir, l’image et le paraître. Spiritualité civile et laïque.
Priorité à l’éducation, la culture générale, l’art, la santé, la recherche et l’investissement.
Laïcité stricte, aucune aide aux cultes, école publique unifiée, laïque et obligatoire de qualité.
Règle d’or écologique pour l’écosystème contre productivisme, effet de serre et pollutions.
Services publics sauvegardés, développés et redéployées.
Légalisation contrôlée et commerce passif et dissuasif : cannabis, tabac, alcool, prostitution, publicité, télévision, sport professionnel, jeu d’argent… Immigration mieux organisée et contrôlée sur quotas d’origines et de professions en fonction de nos capacités d’accueil.
Libertés publiques, refus des lois d’exception sur prétexte de lutte contre le terrorisme.
Protection des données personnelles et de la vie privée sur le net.

Citoyennes et citoyens, centre indépendant et gauche authentique, mouvement des Esprits Libres.
Recevez la lettre d’information : salonespritlibre.com
Contact 0556440931 0556440634


PÉTITION CITOYENNE :
Supprimons l’élection présidentielle

Chers amis, chers Esprits Libres, nous vous proposons de signer massivement notre pétition citoyenne et de la relayer autour de vous.

« Nous, soussignés, indépendamment de nos engagement politiques, associatifs et citoyens, demandons la suppression de l’élection du Président de la République au suffrage universel.
Notre demande est indépendante de l’utilisation que nous faisons de cette élection telle qu’elle existe aujourd’hui : soutien à un candidat, vote blanc, boycott ou abstention.
Nous proposons un pacte démocrate et républicain fondé sur :
. Un régime parlementaire primo-ministériel et une présidence simple arbitre,
. Une représentation paritaire femmes-hommes à l’Assemblée Nationale,
. Un scrutin législatif proportionnel intégral pour 80% des sièges, représentant les minorités à partir de 3% des suffrages. Scrutin à correctif majoritaire accordant 20% des sièges à la liste arrivée en tête au second tour de scrutin.
Nous voulons une Assemblée Nationale souveraine, paritaire, représentant largement les minorités, garantissant les majorités.
Pour signer cliquer ici

ARGUMENTAIRE non intégré à la pétition :

La République issue de la Révolution Française a rompu avec la monarchie puis conçu
l’Assemblée Nationale comme instance supérieure souveraine de la représentation du peuple. L’élection du Président de la République au suffrage universel, adoptée par référendum en 1962, a transformé la République en monarchie constitutionnelle. Le mandat ramené à cinq ans et l’inversion du calendrier républicain en 2002 ont aggravé le processus et, force est de constater que, la France est devenue une monarchie présidentialiste.
Avec cette élection présidentielle non républicaine, la France est une exception en Europe. Notre pays est, à ce titre, beaucoup plus monarchiste que les royautés européennes. Le Parlement est minorée par la présidence. La représentation et la légitimité présidentielles sont bien supérieures à la représentation et à la légitimité législatives. L’élection législative a perdu son sens et sa prépondérance et ne peut logiquement qu’avaliser la présidentielle renforçant encore la monarchie présidentialiste. L’Assemblée Nationale n’incarne plus la représentation nationale souveraine et les minorités n’y sont guère représentées.
Avec l’élection du Président de la République au suffrage universel, la République est remise en cause et la démocratie entravée. Système coûteux qui crée un doublon Elysée-Matignon. Dangereux en ce qu’il entraîne, le plus souvent, une rivalité au sommet de l’État, voire des cohabitations, entre le Président et son premier ministre, dans la conduite des affaires publiques.
En coulisse beaucoup se déclarent favorables à un système parlementaire primo ministériel mais arguent du fait que l’on ne peut revenir en arrière, que les gens y seraient trop attachés. L’honneur de l’engagement citoyen consiste aujourd’hui à dire qu’ils y sont attachés comme l’esclave à sa chaine. Le citoyen est capable de le comprendre si nous sommes capables de l’expliquer. Pour une démocratie vivante il convient d’affirmer notre opposition à cette élection et d’en faire un thème essentiel de la campagne de 2017.
Pour autant et tant qu’elle existe utilisons cette élection pour ne donner aucune voix à la droite extrême et à l’extrême droite !






Merci de relayer cette page,
de faire connaître notre site en proposant à vos amis de s’inscrire à notre lettre en indiquant leur mail sur la page d’accueil et
de renouveler votre adhésion 2015 (15€) aux ESPRITS LIBRES.
Librement - LES ESPRITS LIBRES, mars 2015




DÉCLAREZ VOUS "ESPRIT LIBRE"
L’adhésion minimale de base est de 1€ /an. Le montant de l’adhésion est laissé à votre appréciation, et sans limite pour les salaires confortables.
Chèques à l’ordre de : "LES ESPRITS LIBRES", à envoyer
 à :
LES ESPRITS LIBRES, 23 rue Saint Laurent 33000 BORDEAUX.
La 5ème République UMPS est tellement à bout qu’elle alimente ses extrêmes qui s’en nourrissent.
Mais vous, nous LES ESPRITS LIBRES vous êtes, nous sommes, plus nombreux, plus libres, avec plus d’idées et de bien meilleures que les monstres d’extrême gauche ou d’extrême droite.
Le système bloque tout mais la monarchie va imploser et il nous faut prendre le relais et vite.
Organisons-nous pour mettre en place le Revenu Citoyen et supprimer la misère
Organisons-nous pour une véritable République et retrouver notre dignité de citoyens.
Organisons-nous pour une Europe forte, fédérale, autour du couple franco allemand.
Organisons-nous pour le Bien Vivre Commun, la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité effectives.
Adhèrer au mouvement->http://www.salonespritlibre.com/dev/spip.php?article126 des ESPRITS LIBRES.
Cotisation libre à partir d’un euro symbolique, un petit pas pour votre porte monnaie,
un grand pas pour notre humanité.


LE SITE, LA LETTRE :
Faites connaître notre site http://salonespritlibre.com/
Proposez à vos amis de s’abonner à notre lettre d’information.


CONTACTS :
Tel : Matin 0556440931, 12h à 19h 0556440634.
Courrier : LES ESPRITS LIBRES, 23 rue Saint Laurent 33000 BORDEAUX.
Site : http://salonespritlibre.com/
Messages :
salonespritlibre@gmail.com
jeanpierreroche@hotmail.com


« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous voilà libres. » La Boétie


  • 6 document(s) disponible(s) - N'hésitez-pas à les diffuser autour de vous !

 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?