Salon Tango

Nos amis qui souhaitent s’initier à cette danse peuvent contacter Tango Bordeaux tangobordeaux.info. Les ateliers se tiennent le vendredi 20h, salle Gouffrand, quartier des Chartrons.www.tangobordeaux.info

Pages libres, libertines et vagabondes, délier la plume autour du déliement des corps et des pas… Invitation au voyage. « Le bonheur n’est pas une gare atteinte un jour, le bonheur, c’est une façon de voyager… » style…

Emergence de la singularité, dandysme et piste de danse.

" Chaque tango est comme une toile blanche sur laquelle l’homme peint en noir et la femme apporte la couleur "....Victor Convalia

« Les êtres heureux sont graves, ils portent en eux attentivement leur bonheur, comme dans un verre plein que le moindre mouvement pourrait renverser ».

« Le tango est une possibilité infinie » Leopoldo Maréchal Flirt, entre le réel -possibilité- et l’utopie -infinie-, particulièrement vertigineux en même temps qu’il se vérifie chaque soir sur le terrain, sur la piste ! On pense au jeu d’échecs et à ses multiples combinaisons, la dame est bien vivante, « en chére et en ose » !, le fou est roi et cavalier à la fois.

L’homme s’habille pour mettre en valeur la femme, pour lui permettre de briller. L’homme s’habille en noir et parfois en blanc ou en gris ! La femme s’habille comme elle le veut du point de vue des couleurs mais avec l’élégance qui la fait femme. Elle s’habille jusqu’au point où elle nous donne envie de la déshabiller.

Incontournable et délectable cabécéo. Celui qui invite sans le cabécéo (invite au regard), sans partir du désir renouvelé de la danseuse, ne respecte ni le rite, ni la danse, ni l’amour, ni les femmes. C’est un vulgaire. Ce n’est pas un danseur de tango, c’est un fossoyeur du tango. C’est plus qu’un crime, c’est une faute !

A quoi sert d’apprendre la bibliothèque fastidieuse du tango ? Non à réécrire un livre déjà écrit, non à copier ou singer tel professeur. Cela sert à savoir composer un singulier tout petit poème de trois minutes qui s’appelle tango et que vous ne pouvez écrire sans connaître la bibliothèque !

Ce n’est pas l’étalage de la technique qui doit séduire, c’est le bonheur partagé de danser.

Savoir sert à oublier, à improviser toujours plus !

« Je ne cherche pas, je trouve » Picasso.

« C’est une pensée triste qui se danse » Enrique Santos Discepolo. Réflexion qui fait aujourd’hui couler beaucoup d’encre.

« Seul un étranger peut commettre la sottise de profiter d’un tango pour bavarder ou s’amuser » Horacio Salas

En tango toute conduite de l’homme qui se voit est une mauvaise conduite.

Tango : binaire à quatre temps appuyé sur le premier !

Tout tient dans l’étreinte et le regard des danseurs, il met le feu aux poudres, elle l’entretient dans sa flamme et son intensité.

Tous les grands danseurs de tangos connaissent ce bonheur ineffable lorsque la communication avec l’autre est totale. En trois minutes, on ressent quelque chose, une émotion quasi sexuelle ! Parfois entre inconnus, c’est magique !

C’est une drogue que vous prend les pieds d’abord, puis la tête longtemps, le corps et le cœur enfin. Vous vous croyez totalement envahi mais elle continue jusqu’à l’âme !

 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?