Lénine, Trotsky, Staline, PCF et PdG...

Réponse à l’article de Vingtras sur Médiapart suite à l’émission d’Antenne 2 « Apocalypse Staline ».


Monsieur,
Dans votre article « Apocalypse Staline : un brûlot manichéen et élégant. » vous résumez ainsi l’émission :
« Staline = Hitler = dictateurs sanglants // Communisme = nazisme = horreur absolue. (Sans oublier au passage Robespierre et Sa Terreur afin que nous nous sentions concernés !)..
Donc, TINA* : il n’y a pas d’autre alternative que le bienfaisant capitalisme. »

Votre billet sur cet excellent film est d’une grande mauvaise foi.
Que Staline et Hitler aient été effectivement des dictateurs sanglants et que le communisme lénino-stalinien soit effectivement, comme le nazisme, l’horreur absolue, sans oublier toutes les « terreurs » y compris celle de l’esclavage ou des bombes atomiques, n’indique en rien qu’il n’y a pas « d’autres alternative que le bienfaisant capitalisme ». Sauf à adopter un manichéisme défaitiste.
Tout au contraire si le capitalisme subsiste c’est bien parce que principalement ce ces monstres qui lui ont été opposés. D’une certaine façon c’est bien à cause d’Hitler et de Lénine-Staline que le capitalisme trouve encore des arguments, se pare de vertus. Hitler et Staline ont toujours tué la critique dans l’œuf et en particulier la critique libérale et libertaire. Ils nous désarment contre l’impérialisme, comme Mélenchon et Le Pen nous désarment par leurs excès contre les partis du système. Rien de pire que ces extrêmes pour finalement légitimer et renforcer le système et l’ordre établi.
Si demain une Le Pen est opposée à un représentant du système 5ème République, tous comme un seul homme soutiendront ce dernier, sauf à accepter l’extrême droite au pouvoir ce qui serait pire sauf à n’avoir plus de raisonnement. C’est donc bien que les Le Pen et Mélenchon sont la dernière chance de cette 5ème République par leur fonction d’épouvantail, de repoussoir, d’idiots utiles.
Pour vous tout ce qui n’est pas communisme ou nazisme est à jeter dans ce que vous nommez le capitalisme en chargeant la barque pour le ramener uniquement à l’impérialisme et ses crimes les plus atroces. Cela donne comme équation trois camps : le nazisme, le communisme et le capitalisme impérialisme. Et puisque trois c’est encore trop pour exercer le manichéisme bébête, votre dialectique matérialiste hystérique assimile le nazisme au capitalisme impérialiste pour finalement tracer deux camps, ouf enfin, et lancer des mots d’ordre débiles du genre « Eux ou nous » qui nous rappellent le triste « Classe contre classe » stalinien ou « Leur morale et la nôtre » de Lèon, leurs morts râlent à Kronstadt... Passons sur les « Qu’ils s’en aillent tous » qui volent plus bas dialectiquement parlant…
Où classez vous les révoltés et authentiques révolutionnaires, les libertaires, les libéraux politiques, les sociaux démocrates ? Comment pouvez vous assimiler des systèmes entiers, comme les pays scandinaves ou la plupart des « démocraties », au système de Pinochet ou à celui de Busch ?
Votre lutte déclasse... votre dictature du pro..fessionnel révolutionnaire est une infamie, votre petit père dépeuple, vos lendemains chiantent.
Pas de lutte émancipatrice sans lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes dont le social-fascisme stalinien, socialiste en parole, fasciste en réalité, est le meilleur exemple. S’il n’y avait pas eu cette plaie lénino-stalinienne nous n’en serions pas là ! Pas la Pen de mélencher les torchons et les serviettes, nous ne changerons le système qu’en combattant les PCF et autres PDG(!) dirigé par un mitterandien, c’est à dire de droite, qui est fier d’être comparé à monsieur Marchais qui a travaillé pour les nazis avant de servir le petit père...
Ceux qui se battent pour l’émancipation, tous les esprits libres, se battent sans concession aucune contre le léninisme et plus encore contre le stalinisme. C’est même la condition d’un combat authentique de la pensée libérale-libertaire non fondée sur la valeur travail mais fondée sur la créativité et l’imagination que nous porterons au pouvoir.
Quoi, on ne vous a jamais dit que la vie est une oeuvre d’art ?
Librement. Jean-Pierre ROCHE

 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?