lettre janv et fev 16

Chers Esprits Libres, chères amies, chers amis,
Quelques réflexions avant les "bruits de votes" !
JPEG
La France en situation de triangulation.

Le PS et les Ripoublicains ont depuis longtemps tourné le dos aux valeurs démocratiques et républicaines en imposant ou en se ralliant à l’élection monarchiste présidentialiste qui prive notre pays d’une République authentique, de la souveraineté de son parlement et de la démocratie vivante, et en refusant un mode de scrutin permettant l’émergence de forces politiques indépendantes.
Ces deux partis doivent être tenus pour uniques responsables de l’exaspération dominante, des réactions extrêmes montantes et de la situation de notre pays.
Uniques responsables aussi du fait que la majorité de nos citoyens s’est réfugiée dans l’abstention.

Dans une telle situation la masse, pour l’essentiel inculte et pour l’essentiel catholique ou les deux à la fois, d’individus qui votent pour l’extrême droite tente d’assassiner une deuxième fois nos regrettés amis de Charlie Hebdo et tente d’assassiner ce qui reste de la République. Ils incarnent la haine du prochain, le racisme, la nationalisme, le repli sur soi, la bêtise, la violence, l’intégrisme politique et religieux et l’obscurantisme sociétal. Extrême droite se gargarisant de patriotisme mais véritable parti de l’étranger financée et soutenue ouvertement par Poutine et ses voyous et qui, à ce titre, devrait être dissoute sur le champ. Extrême droite qui arbore sur sa propagande électorale l’oriflamme mussolinienne des néo-fascistes italiens repeinte en bleu blanc rouge !

Nous répondrons par plus de démocratie, plus d’éducation et de culture, plus de laïcité, plus d’égalité sociale, plus de partage du travail, moins de pauvreté, plus de préservation de l’écosystème et surtout plus de fédéralisme européen dans tous les domaines.

Dans cette configuration les Esprits Libres ne peuvent qu’appeler les citoyens au vote blanc dimanche prochain, à l’exception notable d’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, région dans laquelle le candidat Jean Pierre Masseret, n’étant plus le représentant du PS, peut être considéré, de facto et non pour son passé politique, comme celui des citoyens !

Que l’on se laisse aller à voter pour la liste socialiste maintenue de Marie Guite Dufay, voire pour le centriste François Sauvadet, en Bourgogne Franche Comté reste aussi décent pour barrer une candidate d’extrême droite tellement ouvertement raciste qu’elle nous ferait un instant croire en l’inégalité des races dans un sens inverse à son évaluation ...

Mais le grotesque vote Bertrand au Nord et Estrosi au Sud n’a aucun sens républicain, sauf à enrichir les trusts pharmaceutiques par un boum sur la vente de vaseline. Ces candidats draguent toute l’année dans la droite extrême pour se démarquer de l’extrême droite... Candidats ayant approuvé le ni-ni de Sarkozy et de Juppé la girouette refusant la fusion républicaine des listes.
Se retirer devant de tels candidats est plus qu’un crime, c’est une faute morale et politique. Voter pour eux un suicide.

Les Esprits Libres dénoncent l’inutile et liberticide prolongation de l’état d’urgence et le climat de peur que le pouvoir et les médias orchestrent, l’un pour se mettre en valeur, les autres, prosaïques, pour vendre du papier. Ils ont réussi à faire passer le climat de peur avant la peur du climat  ! Et les écologistes suivent… Climat de peur face à Daesh pourtant en perte de vitesse et face à l’extrême droite qui n’a guère de chance d’emporter la présidentielle. Les Esprits Libres dénoncent tout particulièrement la perversion du premier sinistre Valls qui pousse, après la fausse problématique de la guerre, à la problématique de la guerre civile pour que tout le débat de société se résument à la facile dénonciation de Daesh puis de l’extrême droite et finalement au maniement des armes... Ces vendeurs de Rafales à l’Arabie Saoudite islamo-fasciste, ces lanceurs de bombes sur les populations civiles, ces ex ministres de l’intérieur, sont sur leur terrain. Ne restent alors que les monstres face à face et, à ce jeu, un Hollande sera toujours moins pire que le pire au seul moment décisif que constitue le second tour monarchiste, nationaliste et légitimiste d’une élection pestilentielle… Sale besogne, calculs indignes de base politique. À ce petit jeu pervers la candidate de l’extrême droite, idéologiquement pas propre sur elle, est l’idiote utile de la 5ème République, la seule qui, par son effet repoussoir, peut encore sauver ce régime à bout de souffle. Un Mélenchon la jalouse, candidat à la même fonction, poutinien aussi à ses heures, mais fort heureusement son front, rouge surtout de honte, avec les successeurs de Marchais a rejoint les poubelles de l’Histoire dimanche dernier. Bilan globalement fugitif…

Merci aux six députés, trois socialistes, trois écologistes qui ont voté contre la prolongation de l’état d’urgence et les lois d’exception. Nous les soutiendrons en 2017.
Ce pouvoir qui n’a pas su protéger nos camarades de Charlie alors que les menaces fusaient depuis des années, qui n’a tiré aucune leçon en matière de police, de renseignement, d’Europe, d’éducation, d’égalité et de laïcité depuis janvier pour finalement nous mener aux massacres de novembre en vient maintenant à profiter de son état d’urgence pour ligoter des militants écologistes... Putréfaction, incapables. Pouvoir qui se permet de décréter une prolongation de l’état d’urgence tout en maintenant la date des élections. Quelles sont la sérénité et la validité d’une telle élection qui dans des conditions fabriquées de « guerre » et d’ « état d’urgence » ne peut que favoriser le pouvoir et les extrêmes ?

Combattons la triangulation de notre pays. Le champ est libre pour les Esprits Libres et notre seule obsession conjoncturelle doit être d’imposer la réforme du mode scrutin pour un scrutin mixte proportionnel paritaire à correctif majoritaire en 2017.
À ce prix, mais à ce prix seulement, nous soutiendrons le centre droit-PS, en fait de moins en moins centre, de plus en plus droite, dès le premier tour. Nous le soutiendrons comme la corde soutien le pendu car nous ne leur demandons là rien de moins que de creuser leur propre tombe. Pensez une assemblée paritaire avec les minorités représentées, vous imaginez leurs cravates et leur poil aux pattes...
Le reste est littérature.

Jean-Pierre ROCHE, président des ESPRITS LIBRES. Le 8 décembre 2015.
Contact : jeanpierreroche@hotmail.com


Chers amis,

Autour de ses axes traditionnels, Revenu Citoyen, 6ème République, Europe Fédérale, Bien vivre écologique, notre mouvement se trouve engagé sur trois initiatives :

1 - La pétition que nous initions : « Supprimons l’élection présidentielle ».

2 - La pétition que nous soutenons : « François Hollande, Président de la République : Donnez l ’asile à Snowden et Assange ! ».

3 - La mise en œuvre pour 2017 du PACTE DÉMOCRATE incluant une ASSEMBLÉE NATIONALE PARITAIRE femmes-hommes avec en particulier l’initiative de LETTRE OUVERTE ci dessus.

Voici le détail de ces trois initiatives :

1 - Notre pétition « Supprimons l’élection présidentielle » est lancée et durera jusqu’en 2017.
Merci de signer et de relayer cette pétition importante qui marque l’engagement singulier des Esprits Libres dans le paysage politique et médiatique.

PÉTITION CITOYENNE

Supprimons l’élection présidentielle

« Nous, soussignés, indépendamment de nos engagement politiques, associatifs et citoyens, demandons la suppression de l’élection du Président de la République au suffrage universel.
Nous proposons un pacte démocrate et républicain fondé sur :
. Un régime parlementaire primo-ministériel et une présidence simple arbitre,
. Une représentation paritaire femmes-hommes à l’Assemblée Nationale,
. Un scrutin législatif proportionnel intégral pour 45% des sièges, représentant les minorités à partir de 3% des suffrages. Scrutin à correctif majoritaire accordant 55% des sièges à la liste arrivée en tête au second tour de scrutin.
Nous voulons une Assemblée Nationale souveraine, paritaire, représentant largement les minorités, garantissant les majorités.

PDF - 72.6 ko
PDF - 119.8 ko

Pour en savoir plus et pour signer cliquez ici
Vous pouvez aussi signer en passant par notre site
http://salonespritlibre.com/


Argumentaire non intégré à la pétition :
La République issue de la Révolution Française a rompu avec la monarchie puis conçu
l’Assemblée Nationale comme instance supérieure souveraine de la représentation du peuple. L’élection du Président de la République au suffrage universel, adoptée par référendum en 1962, a transformé la République en monarchie constitutionnelle. Le mandat ramené à cinq ans et l’inversion du calendrier républicain en 2002 ont aggravé le processus et, force est de constater que, la France est devenue une monarchie présidentialiste.
Avec cette élection présidentielle non républicaine, la France est une exception en Europe. Notre pays est, à ce titre, beaucoup plus monarchiste que les royautés européennes. Le Parlement est minorée par la présidence. La représentation et la légitimité présidentielles sont bien supérieures à la représentation et à la légitimité législatives. L’élection législative a perdu son sens et sa prépondérance et ne peut logiquement qu’avaliser la présidentielle renforçant encore la monarchie présidentialiste. L’Assemblée Nationale n’incarne plus la représentation nationale souveraine et les minorités n’y sont guère représentées.
Avec l’élection du Président de la République au suffrage universel, la République est remise en cause et la démocratie entravée. Système coûteux qui crée un doublon Elysée-Matignon. Dangereux en ce qu’il entraîne, le plus souvent, une rivalité au sommet de l’État, voire des cohabitations, entre le Président et son premier ministre, dans la conduite des affaires publiques.
D’autant que, sans frais, le président du Conseil Constitutionnel pourrait parfaitement présider la République moyennant une réforme du mode d’élection du Conseil exigeant les 3/5 des votes des parlementaires. Le Conseil vérifierait, comme aujourd’hui, la constitutionnalité des lois et le président simple arbitre appellerait le gagnant de la législative à former un gouvernement.
En coulisse beaucoup se déclarent favorables à un système parlementaire primo ministériel mais arguent du fait que l’on ne peut revenir en arrière, que les gens y seraient trop attachés. L’honneur de l’engagement citoyen consiste aujourd’hui à dire qu’ils y sont attachés comme l’esclave à sa chaine. Le citoyen est capable de le comprendre si nous sommes capables de l’expliquer.
Pour une démocratie vivante il convient d’affirmer notre opposition à cette élection et d’en faire un thème essentiel de la campagne de 2017.


2- La pétition pour l’asile à Snowden et Assange a atteint plus de 6000 signatures.

Ce seuil permet maintenant d’espérer une mobilisation permettant de créer un vrai mouvement d’opinion.
Nous vous proposons d’y prendre votre place en signant à votre tour.

Adressée à
François Hollande, Président de la République,
Donnez l’asile à Snowden et Assange !
Depuis plusieurs années, Julian Assange et Edward Snowden payent du prix de l’exil leur courage. Persécutés, menacés, diffamés, coupés de leur entourage, soumis à un harcèlement constant, ils le sont pour avoir révélé la violation des droits de millions d’être humains et de la souveraineté de nombreux États, dont la France. Tandis que Julian Assange a dû trouver refuge dans un réduit de quelques mètres carrés au sein de l’Ambassade d’Equateur à Londres, Edward Snowden a été forcé par l’administration américaine à se poser sur le sol russe alors qu’il cherchait asile en Amérique latine.
La justice de leur combat est unanimement saluée, et pourtant leur situation indigne demeure. Tous deux peuvent voir leur sort basculer du jour au lendemain et, sans renoncer à leurs idées, cherchent à sortir de leur situation actuelle pour redevenir acteurs de leur destin. Ils en ont appelé à la France à plusieurs reprises, après avoir rendu d’éminents services à la nation en révélant les pratiques scandaleuses des États-Unis contre notre pays.
La République a le droit et le devoir d’accueillir en France les individus qui sont persécutés en raison de leur combat pour la liberté. Les moyens à sa disposition sont nombreux, de l’asile constitutionnel au visa de long séjour pour asile en passant par l’attribution d’un permis de résidence ou de la nationalité française.
Les révélations de WikiLeaks donnent à ses plus hauts représentants l’opportunité de laver l’humiliation subie et, ce faisant, de réaffirmer les valeurs de la France et sa souveraineté, en accordant sa protection à Julian Assange et Edward Snowden. Les regards du monde portent sur nos dirigeants et sur notre Président de la République.
La France est attendue. Nous attendons qu’elle agisse. Fermement.

Premiers signataires : Edgar Morin, Emmanuel Ungaro, Jacques Audiard, Jean-Pierre Mignard, Jean-Michel Jarre, Edwy Plenel, Eva Joly, Thomas Piketty, Eric Cantona, Romain Gavras, Vincent Cassel, Santiago Amigorena, Irène Jacob, Matthieu Kassovitz, Rebecca Zlotowski, Ludivine Sagnier, Disiz, Franck Annese, Louis Garrel, Kim Chapiron, Romain Duris, Mouloud Achour, Kavinsky, Didier Eribon, Tahar Rahim, Jonathan Nossiter, Raphaelle Bacqué, Bertrand Grebaut, Christophe Deloire, Geoffrey de Lagasnérie, Costa-Gavras, Karim Boukercha…

Pour plus d’information et pour signer.
Vous pouvez aussi signer en passant par notre site
http://salonespritlibre.com/


3- LE PACTE DÉMOCRATE pour 2017 :

La réforme du mode de scrutin que nous proposons pour les élections législatives en 2017 consiste en un scrutin proportionnel paritaire à correctif majoritaire.

Cela signifie une ASSEMBLÉE NATIONALE PARITAIRE femmes-hommes.
Cette revendication est salutaire tant sur le plan politique que culturel.
Elle est centrale dans notre Pacte Démocrate.
Primaires ou pas primaires, nonobstant le remaniement de façade nous avons une exigence essentielle et existentielle :

LE SCRUTIN ÉLECTORAL PARITAIRE

PROPORTIONNEL À CORRECTIF MAJORITAIRE

Quels enjeux pour la présidentielle et les législatives de 2017 ?

C’est loin 2017, très loin. Les Hollande, Mélenchon, Le Pen et autres Juppé vont l’apprendre à leurs dépens.

Les Esprits Libres sont hostiles à l’élection présidentielle et ils ont initié une pétition pour son abrogation, comme ils sont hostiles à la 5ème République qu’ils ne reconnaissent pas comme une démocratie représentative. Mais Les Esprits Libres veulent tirer le meilleur profit politique de cette élection et préparer au mieux les législatives de 2017 sur les enjeux de société vitaux.

À droite il serait temps de se débarrasser de toute la clique de chevaux de retour candidats à la primaire. Une solution consisterait à voir François Baroin expliquer qu’il se présentera à la primaire si N. Sarkozy ne se présente pas.Temps pour lui d’expliquer que si N. Sarkozy se présente il étudiera son programme avant de déterminer sa position. Il sera bientôt temps que N. Sarkozy comprenne qu’il n’est plus le mieux placé et qu’il pousse F. Baroin afin de contrer les autres prétendants rassis.

Au PS et au gouvernement, tous deux d’appellation de gauche, en réalité du centre droit, il est grand temps d’en finir avec l’état d’urgence pour passer aux choses urgentes. Temps de changer de premier ministre pour ne pas dire de premier sinistre. Temps d’annoncer une réforme électorale introduisant un SCRUTIN ÉLECTORAL PROPORTIONNEL PARITAIRE À CORRECTIF MAJORITAIRE avec inscription automatique sur les listes du lieu d’habitation, vote obligatoire et reconnaissance du vote blanc dans les résultats. Assemblée Nationale paritaire femmes-hommes. Proportionnelle intégrale pour 45%, prime au gagnant avec majorité garantie de 55%. Il est grand temps de se donner les moyens concrets de mettre en place un revenu citoyen inconditionnel en remplacement de la politique sociale d’assistanat. Temps d’abandonner la recherche d’une croissante ou d’un plein emploi productivistes aussi criminels du point de vue de l’écosystème qu’illusoires du point de vue économique, temps de comprendre que les machines remplacent heureusement les hommes dans les durs labeurs, temps de sauver la vie dans notre monde. Temps pour cela de fusionner impôt sur le revenu personnalisé et CSG. Temps de miser sur la culture, la formation, la créativité, le bien vivre écologique commun, temps de la primauté de l’être sur l’avoir. Temps enfin de sauver l’Europe par une proposition fédérale, à partir de l’axe Allemagne France, au cercle restreint des six fondateurs élargi à l’Espagne, au Portugal et à l’Italie.

Cela c’est pour ce que nos adversaires ont à faire s’ils veulent sauver leur peau.

Nous ESPRITS LIBRES devons leur dire qu’ils conduisent le pays dans le mur et le livre aux populistes extrémistes s’il ne nous écoutent pas.

Primaires ou pas c’est accessoire. La question est autre : À quelles conditions les citoyens ESPRITS LIBRES soutiendront le candidat de la gauche issu de primaires ou celui du centre droit qu’est le PS, Hollande ou un autre, au premier tour ? À quelle condition soutiendront-ils Bayrou ou un autre centriste, voire même le candidat issu des primaires à droite ? À quelle condition soutiendront ils au second tour l’un ou l’autre face à l’extrême droite le cas échéant ?

La réponse est évidente et notre exigence limitée à CE QUI PERMETTRA AUX FORCES DÉMOCRATES, RÉPUBLICAINES, LIBERTAIRES, CENTRISTES ET ÉCOLOGISTES D’EXISTER DE FAÇON INDÉPENDANTE dans la perspective des législatives : l’introduction d’un SCRUTIN ÉLECTORAL PROPORTIONNEL PARITAIRE À CORRECTIF MAJORITAIRE.

Donnez cela au pays et nous vous soutiendrons, refusez le et nous vous combattrons par des primaires, par le vote blanc, par l’abstention, par la révolte, par la révolution, par notre mépris, par nos printemps chauds, par tous les moyens que nous trouverons car nous voulons EXISTER en étant indépendants de vous et de votre système clanique, morbide, anti-démocratique.

Vous ne nous représentez plus ! C’est fini, le monde et les temps changent. Vous incarnez hideusement les poubelles de l’Histoire au point où, rendez-vous compte et convenez en à l’évidence, le peu d’électeurs qui se déplacent encore en sont à préférer l’abjecte extrême droite à vos salades nauséabondes !

Les ESPRITS LIBRES sont gentils avec vous. Nous vous le disons une dernière fois, choisissez une fin digne et saisissez la perche que nous vous tendons aimablement pour quitter la scène honorablement.

Nous sommes prêts à vous soutenir... comme la corde soutien le pendu.

« Soyez résolus à ne plus servir et vous voilà libres. » LA BOÉTIE

Librement. Jean-Pierre ROCHE, président des Esprits Libres.

http://salonespritlibre.com/
0556440931 0556440634


Merci de bien vouloir transférer cette lettre à vos amis et de nous rejoindre pour partager le lien sur facebook (Page "Esprits Libres" et page "Jean-Pierre Roche" ou sur son blog sur Médiapart .)
Le PROGRAMME des ESPRITS LIBRES et la PÉTITION figurent dans cette lettre et peuvent être imprimés ou relayés.


Contact : LES ESPRITS LIBRES 0556440634 0556440931
Site : salonespritlibre.com
Nous écrire : salonespritlibre@gmail.com
Abonnez-vous à la lettre d’information en page d’accueil du site.
Adhérez au Mouvement des Esprits Libres : 15€/An à l’ordre de « LES ESPRITS LIBRES », 23 rue St Laurent 33000 BORDEAUX.

  • 3 document(s) disponible(s) - N'hésitez-pas à les diffuser autour de vous !

 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?