Live ou Direct ? Défendons la langue française.

« Voulez-vous que la langue française soit morte Adèle ? »
Échange de messages avec Adèle de Médiapart.

Message de Jean-Pierre Roche à adele@mediapart.f
Le 9 mai 2016 , Jean-Pierre Roche a écrit à Médiapart :
Bonjour,
Quelle tristesse de constater que vous parlez de "live" plutôt que de "direct" !
« Suite à l’affaire Denis Baupin : live spécial ce jeudi sur Mediapart »
Les journalistes devraient être attachés à la francophonie et à la défense de notre langue.
Bien cordialement. Jean-Pierre Roche


Réponse de adele@mediapart.fr
Bonjour,
Nous attachons évidemment beaucoup d’importance au respect de la langue française.
L’emploi de terme anglais « Live » permet certainement d’éviter toute ambiguité, en particulier si la place vient à manquer pour développer le texte, comme c’est le cas pour une newsletter. il s’agit là d’une question d’efficacité de diffusion de l’information.
Vous constaterez que sur le site, le terme « direct » est employé, la place ne venant pas à manquer pour une information claire :
https://blogs.mediapart.fr/la-redaction-de-mediapart/blog/090516/jeudi-12-mai-en-direct-de-mediapart-comment-lutter-contre-le-harcelement-sexuel
Nous vous remercions pour votre message, et votre soutien, et vous souhaitons une bonne fin de journée et de très bonnes lectures !
Bien cordialement, Adèle, Service abonnés de Mediapart.


Réponse de Jean-Pierre Roche à Adèle
Bonjour,
Merci de votre réponse mais entre DIRECT et LIVE il n’y a que deux caractères de différence, plus le mien qui devient fort mauvais !
De plus vous parlez de NEWSLETTER alors que vous pourriez parler de LETTRE ce qui vous ferez gagner 4 caractères, et le mien qui redeviendrait bon !
En bilan deux perdus, quatre gagnés. Même avec un raisonnement comptable je ne peux pas vous suivre.
En espérant que vous gardez bon caractère à me lire.
Bien cordialement. Jean-Pierre Roche


Réponse de Adèle à Jean-Pierre Roche
Bonjour,
Merci pour vos remarques.
Au delà d’un calcul mathématique concernant la longueur des mots, il s’agit plutôt d’une question liée à l’efficacité d’un mot dans l’inconscient collectif, et en particulier lorsqu’il s’agit du langage internet.
Le fait est que « Live » résumé mieux l’information que nous voulons transmettre que « Emission retransmise en direct ». Il en est de même pour « newsletter » plutôt que « lettre d’information par courrier internet ». L’utilisation d’un terme anglais nous permet de résumer plus simplement un détail technique d’une information (nous préférons insister sur le sujet abordé par l’émission plutôt que sur son format technique).
Comprenez bien qu’il ne s’agit pas pour nous de préférer simplement telle langue à une autre, mais bien d’être le plus efficace et de garantir une lecture la plus simple et rapide de l’information que nous envoyons.
Bien cordialement, Adèle Service abonnés de Mediapart


Réponse de Jean-Pierre Roche à adele@mediapart.f
Bonjour,
Concernant « l’efficacité dans l’inconscient collectif », comme vous dites, il ne s’agit pas de remplacer « live » par une longue phrase mais par « direct ».
C’est clair, c’est précis, c’est direct si j’ose dire. Demandez aux auditeurs, aux spectateurs, aux abonnés ce qui est le plus marquant entre « émission en live » et « émission en direct » et après ce petit sondage nous en reparlerons…
Pas plus, soyons clairs, qu’il ne s’agit de remplacer « newsletter » par une autre longue phrase mais tout simplement par « lettre ». J’anime deux sites depuis des années et j’envoie une « lettre » régulièrement.

J’ai noté aussi que l’intitulé même de l’adresse est "live" et non "direct" avec son "mailing" plus long que "liste". De : Mediapart Live mediapart@mailing.mediapart.fr

Enfin votre titre
Suite à l’affaire Denis Baupin : live spécial ce
jeudi sur Mediapart
serait tout simplement plus élégant ainsi :
Suite à l’affaire Denis Baupin : direct spécial
ce jeudi sur Mediapart

Là encore faites un sondage pour avoir l’avis de vos abonnés entre ces deux titres...
Pardon mais je vous demande de bien vouloir prendre en considération ces remarques afin de défendre notre langue et dans le conscient et dans l’inconscient collectifs. Nous gagnerons à être nous-mêmes.
Cordialement. Jean-Pierre Roche


Réponse de Adèle à Jean-Pierre Roche
Bonjour,
Merci à nouveau pour vos remarques.
Croyez bien que nos formulations ne sont pas choisies au hasard, mais résultent d’un processus de rédaction prenant en compte notamment le retour de nos abonnés et lecteurs. Nous vous souhaitons une bonne fin de journée et de très bonnes lectures !
Bien cordialement, Adèle Service abonnés de Mediapart


Réponse de Jean-Pierre Roche Adèle
Bonjour,
Vous me permettrez de clore notre échange par un peu d’humour en vous posant une question :
Vous voulez que la langue française soit morte Adèle ?
J’écris un billet reprenant l’ensemble de nos échanges sur ce point et je propose à la rédaction de bien vouloir le publier dans le journal s’il vous plaît.
Cordialement. Jean-Pierre Roche mai 16

 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?