Lettre MAI 16 Lettre ouverte à Nuit Debout etc

- Lettre ouverte à Nuit Debout.

- Contre le "mandat impératif" et la "révocation" des élus.

- Humour Baupin pour une ASSEMBLÉE NATIONALE PARITAIRE.

- "Live" ou "Direct" ? DÉFENDONS LA LANGUE FRANÇAISE.

- Jeanne d’Arc, L. A. L’ F. H. O. O. Q.

- Rendez-vous politiques.

- Rendez-vous culturels.


Lettre ouverte à Nuit Debout

Soyons des Esprits Libres,

Comme dit la chanson de Renaud : « C’est quand qu’on va où ?  ».
La colère est un affect négatif, autodestructeur. Il ne s’agit pas seulement de contester ou de s’indigner mais il s’agit de proposer une politique positive pour le BIEN VIVRE COMMUN et la DÉMOCRATIE VIVANTE.
Que voulons-nous et comment le mettre en œuvre ? Que faire, quel programme ?

Visons au cœur du pouvoir en formulant des revendications si possible déjà populaires et que les politiques auront donc grand mal à refuser et grand mal à accepter car elles remettent en question leur système. S’attaquer principalement à une loi c’est s’attaquer à un arbre qui cache la foret. Pourquoi la loi travail plutôt que le tafta, le nucléaire, la corruption, la pollution, les pesticides, la publicité, la grande distribution, la télé poubelle, le cléricalisme, etc. ?
Bientôt tout le monde politique, médiatique et populaire sera obnubilé par la présidentielle. Les législatives suivront et le pouvoir sera installé pour cinq ans. Intervenons sur cette réalité du pouvoir.

Signons la pétition des Esprits Libres pour la SUPPRESSION DE L’ÉLECTION MONARCHISTE PRÉSIDENTIALISTE du Président de la République au suffrage universel clé de voute de la 5ème République, cœur de la servitude volontaire. Optons pour un régime primo-ministériel, Président de la République simple arbitre, élu par 3/5ème de l’Assemblée et présidant le Conseil constitutionnel.
Tant qu’existe cette élection, utilisons-là au maximum et si possible en choisissant un candidat capable d’être présent au second tour pour battre la droite et l’extrême droite. Aujourd’hui seul Nicolas Hulot est en position favorable. Signons massivement la pétition pour sa candidature.

Exigeons un mode de SCRUTIN ÉLECTORAL PROPORTIONNEL PARITAIRE À CORRECTIF MAJORITAIRE, la mère de toutes les batailles pour changer le système.
Répondons politiquement aux harcèlement et violences faites aux femmes par une proposition politique d’ ASSEMBLÉE NATIONALE PARITAIRE femmes-hommes.
Proportionnelle intégrale pour 70% des sièges, prime au gagnant de 30% garantissant une majorité. Non cumul, 2 mandats successifs maximum. 400 députés au lieu de 585. Suppression du Sénat et du Conseil Économique et Social. Inscription automatique sur la liste électorale du lieu d’habitation, incitation fiscale au vote dite « vote obligatoire ».
Votes blancs représentés par des élus tirés au sort au prorata des votes blancs.
CONVENTIONS CITOYENNES  : Assemblées de citoyens tirés au sort doublant les assemblées d’élus - communes, régions, nation - et étudiant les dossiers en deuxième lecture.
Régions intégrant les départements. Suppression des 90 Conseils Départementaux. Assemblées Régionales se réunissant en plénières ou en commissions départementales.
Aimer la France c’est aimer l’Europe, créons un NOYAU FÉDÉRAL EUROPÉEN.

Évolution radicale ou révolution ? Tirons enseignement des Révolutions. Sommes nous du coté des coupeurs de tête ou de leurs victimes exemplaires comme Condorcet ou Olympe de Gouge ?
En critiquant l’économie DE marché choisissons une économie AVEC marché régulé, un ÉCOSOCIALISME LIBÉRAL-LIBERTAIRE et non la socialisation des moyens de production .
Pourquoi faire ce cadeau au capitalisme en le nommant libéralisme alors même que ce capitalisme de trusts et de monopole des banques est rarement libéral ? Pourquoi cette confusion entre le libéralisme politique qui incarne le plus souvent la gauche et le libéralisme économique ? Confondre libéralisme et néo-libéralisme est bien la pire erreur dialectique de la gauche, le plus beau cadeau fait à la droite et aux totalitaires des deux extrêmes. Une politique hostile au capitalisme qui ne serait pas libérale-libertaire, écolo-socialiste, serait liberticide, sociale-fasciste dans la tradition des Partis Communistes et de leurs avatars gaucho-mitterrandiens, fans de Marchais, partisans du Sénat, soutiens des dictateurs, Poutine, Chavez, Castro, et de l’oppression chinoise au Tibet, islamo-gauchistes voilés derrière la notion de « peuple » comme d’autres au nom de « Dieu ».
Disons qu’une bonne loi sur le travail inclurait un REVENU CITOYEN INCONDITIONNEL pour tous de 900€ par mois, une réduction du temps de travail, la suppression de l’assistanat allocations en concentrant les efforts de l’État sur la culture, la formation et la santé. Voilà la revendication.
METTRE FIN À LA CENTRALITÉ DU TRAVAIL et non polariser la société sur l’absurde plein emploi et la croissance aveugle, objectifs de moins en moins réalistes outre leur bêtise.
CHOISIR LA CRÉATIVITÉ COMME MOTEUR DE LA SOCIÉTÉ. Partager au maximum le travail, 32h pour tous et 24h pour les travaux pénibles et à faible qualification. Supprimer le maximum d’emplois inutiles et pénibles. Réorienter progressivement l’appareil productif vers une production écologique. Choisir la légalisation contrôlée, et non la libéralisation, des drogues, de l’alcool, du tabac, de la prostitution, du sport professionnel, des banques, de la publicité, des sondages…
Un autre monde n’est pas possible mais ce monde peut être autrement.
Remplaçons le fétichisme de l’ordre marchand par une SPIRITUALITÉ CIVILE ET LAÏQUE fondée sur la PRIMAUTÉ DE L’ÊTRE dans la politique, dans l’organisation de la cité.

NI COLÈRE : Arrêtons de donner par démagogie la parole aux gens en colère. La colère est un mauvais affect et une mauvaise conseillère. Attendons que la colère soit passée pour prendre ou pour donner la parole. Tout ce qui bouge n’est pas rouge. Remplaçons l’ordre bourgeois par un ordre libertaire qui protège nos libertés et notre BIEN VIVRE COMMUN.
NI VIOLENCE : Condamnons enfin ces paysans qui lors de manifestations, poussés par les gros productivistes éleveurs en batterie, diffuseurs de pesticides et pollueurs, brûlent et saccagent en toute impunité le bien public commun. Ces ouvriers qui séquestrent ou arrachent les chemises, s’ils sont moins condamnables que leurs patrons voraces, ne sont en rien exemplaires dans leur lutte et leurs méthodes violentes. Ces camionneurs et ces taxis qui bloquent les routes. Un véhicule n’est pas une arme que l’on retourne contre la société. Rejetons casseurs et tagueurs qui nous discréditent, bras de l’engrenage de la répression et de la réaction, ne valant, à ce titre, pas mieux que ces policiers qu’il faut policer, dont les bavures ne se comptent plus, qui tabassent et éborgnent.
Cassons les mariages des machos auteurs de violences conjugales. Condamnons ces obscurantistes qui voilent les femmes et les serviles qui se voilent elles-mêmes par servitude volontaire. N’accueillons pas ceux qui ne respectent pas notre laïcité et notre non reconnaissance du blasphème, notre droit à l’humour, à la caricature, notre liberté, notre identité. Soyons Charlie.

Ne confondons plus les ennemis dont les extrêmes et l’extrême droite FN en particulier, le cléricalisme, l’intégrisme, l’islamisme, le pouvoir des banques et des multinationales, les régimes autoritaires et totalitaires…
avec les adversaires, la droite…
avec les concurrents, qui pourraient devenir alliés demain, la gauche, les centristes, les écologistes ayant fait allégeance électorale au PS. Exigeons d’eux la réforme du mode de scrutin.
avec les alliés possibles, les forces citoyennes ayant refusé l’allégeance électorale à LR ou au PS et qu’il s’agit de fédérer aujourd’hui dans un front commun pour la réforme électorale.

Participons à toutes les élections et en particulier aux prochaines législatives en présentant des candidats partout sur un programme de mise en place du REVENU CITOYEN de 900€ pour tous, de 6éme RÉPUBLIQUE, d’EUROPE FÉDÉRALE et de BIEN VIVRE ÉCOLOGIQUE COMMUN.

Organisons-nous en Comités locaux et thématiques permanents d’une FÉDÉRATION DES ESPRITS LIBRES et ne venons, Nuit Debout, sur les places de France qu’une fois par mois pour une démonstration de force évolutive qui, sans nous épuiser, développera notre combat.

Librement. Bien à vous. 14 mai 2016.

Jean-Pierre ROCHE,
président des ESPRITS LIBRES pour la 6éme République et le Revenu Citoyen.
Candidat des ESPRITS LIBRES - Élections législatives, 2ème circonscription de la Gironde.

Recevez la lettre d‘information des ESPRITS LIBRES, inscrivez-vous sur le site salonespritlibre.com
« Soyez résolus à ne plus servir et vous voilà libres. » LA BOÉTIE


CONTRE le « mandat impératif » et la « révocation » des élus.
POUR la DÉMOCRATIE VIVANTE REPRÉSENTATIVE.

L’enfer étant pavé de bonnes intentions, la mode fait régulièrement remonter en surface ces vieilles et toujours séduisantes autant que démagogiques et nauséabondes sornettes populistes.
Le mandat impératif est le pouvoir délégué à un élu en vue de mener une action définie dans la durée et dans la tâche, selon des modalités précises auxquelles il ne peut déroger. L’élu ayant un mandat impératif ne représente que les électeurs l’ayant élu.
Ce ne peut être le cas dans une assemblée d’élus ou chaque élu représente l’ensemble de la communauté donnée.
La procédure de « révocation » sanctionne l’élu qui s’est écarté du mandat impératif. Introduire une telle procédure dans une assemblée, le vote étant heureusement anonyme et les élus n’appartenant pas à tels ou tels électeurs, c’est donner à la majorité le pouvoir de se débarrasser des minoritaires gênants.

Un bon statut de l’élu,
le non cumul strict,
la limitation à deux mandats successifs,
la transparence et la suppression d’avantages abusifs, cagnotes parlementaires etc.,
la proportionnalité large, le respect de fortes minorités dotées de moyens et d’expression, et la parité dans une assemblée élue, `
une majorité claire sans « combinazione »,
la présence d’élus tirés au sort au prorata des votes blancs dans l’assemblée élue,
les CONVENTIONS CITOYENNES, dotées de moyens d’expertise et d’information, entièrement tirées au sort et doublant, tel le Sénat et remplaçant le Sénat au niveau national, les assemblées nationale et régionales, la délégation européenne et les Conseils Municipaux,
l’aide et la reconnaissance du statut d’utilité publique pour les associations de lutte contre la corruption comme Anticor,
tout cela contribuera, avec les procédures actuelles de levée d’immunité, à veiller au bon travail et à la bonne éthique des élus dans une 6ème République digne de ce nom.
Dés lors la « révocation » normale ou la « reconduction », sera l’ÉLECTION enfin démocratique et représentative, démocratique parce que représentative.

Nous souffrons aujourd’hui de n’avoir pas d’assemblées et de démocratie représentatives et ce n’est pas en supprimant ce que nous n’avons pas, en jetant le bébé avec l’eau du bain, que nous obtiendrons une DÉMOCRATIE VIVANTE.

Un élu doit pouvoir travailler sur le long terme et, comme un chercheur, ne doit pas se soumettre à ou s’imposer, ou se contenter de répondre aux sollicitations de l’actualité, des faits divers, des passions tristes comme la colère, le ressentiment ou l’indignation.
Il ne doit pas se sentir otage de tel ou tel groupe mais agir en son âme et conscience.
Il doit pouvoir écouter ses collègues, s’amender et modifier son point de vue,
il doit pouvoir se libérer du carcan de la pensée de son parti, de la pensée dominante et de l’ordre établi.
Il doit pouvoir être et rester minoritaire, résister.
Il doit vouloir agir, pouvoir agir et agir en esprit libre.


Humour Baupin,
pour une Assemblée Nationale paritaire.

C’est injuste on l’accuse d’être toujours vert
alors qu’il a quitté les Verts...
Ne soyons pas sévères
et défendons sa Cosse.
Baupin aimait trop les belles miches,
Il est dans le pétrin
et va se prendre un pain
pas piqué des Verts.
Chaud lapin Baupin,
Dans le sac prise la main
qu’il aurait mise ailleurs
et ce n’est pas sans fondement !
Baupin, belle …., qu’il se disait le bougre,
donnez-nous notre Baupin quotidien.
Les copains partagent le pain de rouge à lèvres,
les copines allaient partager… le reste,
bref les vertes il les voyez toutes ouvertes…
Le voilà en vert et contre toutes, tout contre.
Las les femmes outragées n’aiment pas sa vert’tige.
Cosse pense qu’à son goût vert ne ment.
Mais il a quitté les Verts le garnement,
qui va l’acquitter maintenant ?
La Cosse est entendue car il est bien trop vert
l’ex kmer vert et pour ses enfants père vert…
Cosse se dit peut-être qu’il va être à quitter…
Et s’il n’est bon mari, le voilà fort marri.
Les Verts c’est ça ta nique Baupin ?

Ce texte d’humour, car l’humour n‘attend pas,
ne préjuge en rien de la culpabilité de l’incriminé
et la justice devra faire son travail si plainte il y a.
Plus sérieusement, reprenons le communiqué des Esprits Libres :

Il est temps dans cette affaire de parler d’une issue politique.
Exigeons une ASSEMBLÉE NATIONALE PARITAIRE FEMMES-HOMMES.
Engageons nous à ne soutenir que des candidats, à la présidentielle comme aux législatives qui s’engagent sur ce point.
Une élection législative proportionnelle paritaire à correctif majoritaire ne peut être refusée, ni par ceux qui parlent d’égalité des sexes, ni par ceux qui veulent la proportionnelle qui verront là un progrès, ni par ceux qui tiennent à un scrutin majoritaire puisqu’une prime au gagnant garantira une majorité.
C’est le programme des Esprits Libres.



"Live" ou "Direct" ? DÉFENDONS LA LANGUE FRANÇAISE.

« Voulez-vous que la langue française soit morte Adèle ? »
Échange de messages avec Adèle de Médiapart.

Message de Jean-Pierre Roche à adele@mediapart.f
Le 9 mai 2016 , Jean-Pierre Roche a écrit à Médiapart :
Bonjour,
Quelle tristesse de constater que vous parlez de "live" plutôt que de "direct" !
« Suite à l’affaire Denis Baupin : live spécial ce jeudi sur Mediapart »
Les journalistes devraient être attachés à la francophonie et à la défense de notre langue.
Bien cordialement. Jean-Pierre Roche


Réponse de adele@mediapart.fr
Bonjour,
Nous attachons évidemment beaucoup d’importance au respect de la langue française.
L’emploi de terme anglais « Live » permet certainement d’éviter toute ambiguité, en particulier si la place vient à manquer pour développer le texte, comme c’est le cas pour une newsletter. il s’agit là d’une question d’efficacité de diffusion de l’information.
Vous constaterez que sur le site, le terme « direct » est employé, la place ne venant pas à manquer pour une information claire :
https://blogs.mediapart.fr/la-redaction-de-mediapart/blog/090516/jeudi-12-mai-en-direct-de-mediapart-comment-lutter-contre-le-harcelement-sexuel
Nous vous remercions pour votre message, et votre soutien, et vous souhaitons une bonne fin de journée et de très bonnes lectures !
Bien cordialement, Adèle, Service abonnés de Mediapart.


Réponse de Jean-Pierre Roche à Adèle
Bonjour,
Merci de votre réponse mais entre DIRECT et LIVE il n’y a que deux caractères de différence, plus le mien qui devient fort mauvais !
De plus vous parlez de NEWSLETTER alors que vous pourriez parler de LETTRE ce qui vous ferez gagner 4 caractères, et le mien qui redeviendrait bon !
En bilan deux perdus, quatre gagnés. Même avec un raisonnement comptable je ne peux pas vous suivre.
En espérant que vous gardez bon caractère à me lire.
Bien cordialement. Jean-Pierre Roche


Réponse de Adèle à Jean-Pierre Roche
Bonjour,
Merci pour vos remarques.
Au delà d’un calcul mathématique concernant la longueur des mots, il s’agit plutôt d’une question liée à l’efficacité d’un mot dans l’inconscient collectif, et en particulier lorsqu’il s’agit du langage internet.
Le fait est que « Live » résumé mieux l’information que nous voulons transmettre que « Emission retransmise en direct ». Il en est de même pour « newsletter » plutôt que « lettre d’information par courrier internet ». L’utilisation d’un terme anglais nous permet de résumer plus simplement un détail technique d’une information (nous préférons insister sur le sujet abordé par l’émission plutôt que sur son format technique).
Comprenez bien qu’il ne s’agit pas pour nous de préférer simplement telle langue à une autre, mais bien d’être le plus efficace et de garantir une lecture la plus simple et rapide de l’information que nous envoyons.
Bien cordialement, Adèle Service abonnés de Mediapart


Réponse de Jean-Pierre Roche à adele@mediapart.f
Bonjour,
Concernant « l’efficacité dans l’inconscient collectif », comme vous dites, il ne s’agit pas de remplacer « live » par une longue phrase mais par « direct ».
C’est clair, c’est précis, c’est direct si j’ose dire. Demandez aux auditeurs, aux spectateurs, aux abonnés ce qui est le plus marquant entre « émission en live » et « émission en direct » et après ce petit sondage nous en reparlerons…
Pas plus, soyons clairs, qu’il ne s’agit de remplacer « newsletter » par une autre longue phrase mais tout simplement par « lettre ». J’anime deux sites depuis des années et j’envoie une « lettre » régulièrement.

J’ai noté aussi que l’intitulé même de l’adresse est "live" et non "direct" avec son "mailing" plus long que "liste". De : Mediapart Live mediapart@mailing.mediapart.fr

Enfin votre titre
Suite à l’affaire Denis Baupin : live spécial ce
jeudi sur Mediapart
serait tout simplement plus élégant ainsi :
Suite à l’affaire Denis Baupin : direct spécial
ce jeudi sur Mediapart

Là encore faites un sondage pour avoir l’avis de vos abonnés entre ces deux titres...
Pardon mais je vous demande de bien vouloir prendre en considération ces remarques afin de défendre notre langue et dans le conscient et dans l’inconscient collectifs. Nous gagnerons à être nous-mêmes.
Cordialement. Jean-Pierre Roche


Réponse de Adèle à Jean-Pierre Roche
Bonjour,
Merci à nouveau pour vos remarques.
Croyez bien que nos formulations ne sont pas choisies au hasard, mais résultent d’un processus de rédaction prenant en compte notamment le retour de nos abonnés et lecteurs. Nous vous souhaitons une bonne fin de journée et de très bonnes lectures !
Bien cordialement, Adèle Service abonnés de Mediapart


Réponse de Jean-Pierre Roche Adèle
Bonjour,
Vous me permettrez de clore notre échange par un peu d’humour en vous posant une question :
Vous voulez que la langue française soit morte Adèle ?
J’écris un billet reprenant l’ensemble de nos échanges sur ce point et je propose à la rédaction de bien vouloir le publier dans le journal s’il vous plaît.
Cordialement. Jean-Pierre Roche mai 16



Jeanne d’Arc

L. A. L’ F. H. O. O. Q. « Elle a les fachos au cul. »JPEG
Le 8 mai, fête Jeanne d’Arc, mérite une réflexion dadaïste des Esprits Libres.
Marcel DUCHAMP, en son temps, avait mis des moustaches à la JOCONDE, sous-titrant le célèbre tableau :
L.H.O.O.Q. « Elle a chaud au cul. »
Redonnons sa virginité à Jeanne d’ARC en sous-titrant sa statue équestre à Paris, à Orléans, à Bordeaux et partout en France :
L. A. L’ F. H. O. O. Q. « Elle a les fachos au cul. »
Jeanne d’ARC, héroïne nationale, est de l’esprit de résistance. Affront nazional, la pucelle marquée à la petite culotte par le F haine risque le viol. Sauvons-la et rendons à DADA ce qui est à cheval et Jeanne est bel et bien à dada. Considération dadaïste qui prend « Duchamp », chauffe Marcel, avec la politique dominante.
Sur le même thème un court métrage intitulé "Merci Macron" se jouait dimanche 8 mai à Orléans. Moins baroque du chant Manu.



RENDEZ-VOUS POLITIQUES

Signez et relayez la pétition des Esprits Libres pour la suppression de l’élection présidentielle.
Pour signer la pétition cliquer ici

PDF - 72.6 ko

Signez et relayez la pétition pour la candidature de Nicolas Hulot à la présidentielle.
Notre choix pour la suppression de cette élection ne signifie nullement que nous désertions ce terrain tout au contraire.
Pour signer la pétition cliquer ici.


Signez et relayez la pétition : « François Hollande, Président de la République : Donnez l’asile à Snowden et Assange ! ».
Pour plus d’informations et pour signer.


Réunion des Esprits Libres à Bordeaux
le lundi 6 juin 20h30. Pour participer, téléphoner au 0556440931.
Notre programme :

PDF - 87.5 ko


RENDEZ-VOUS CULTURELS

Expositions

Rétrospective Nobuyoshi ARAKI, figure incontournable de la photographie contemporaine japonaise, connu mondialement pour ses photographies de femmes ligotées selon les règles ancestrales du Kinbaku - l’art du bondage japonais -.
Paris. Musée Nationale des Arts Asiatiques Guimet
13 avril au 5 septembre

Théâtre

« Je suis Fassbinder » Théâtre de la Colline. Paris jusqu’au 4 juin.

Paris (75018)
VALENTINA-TCHERNOBYL, née pour l’amour.
Librement inspiré de « La supplication » de Svetlana Alexievitch, prix Nobel de Littérature 2015. L’hallucinante prise de conscience d’une femme amoureuse confrontée aux conséquences de l’explosion du réacteur nucléaire de 1986. Avec Coralie Emilion-Languille, mise en scène Laure Roussel.
Tchernobyl, Fukushima, plus jamais ça ! http://www.sortirdunucleaire.org/VALENTINA-TCHERNOBYL-nee-pour-l-039-amour-d-039

"Ça ira" Création théâtrale de Joël Pommerat
« Il ne s’agit pas d’une pièce politique mais d’une pièce dont le sujet est la politique » dit Joël Pommerat à propos de sa nouvelle création. Dans un monde bouleversé par les printemps révolutionnaires, alors que l’Europe est secouée par le retour des nationalismes et la radicalisation, l’auteur et metteur en scène interroge l’histoire de la Révolution française.

Films

«  Louis Ferdinand Céline » film d’Emmanuel Bourdieu.
«  Eva ne dort pas » avec une Evita qui remue dans sa tombe comme qui danse avec l’Histoire.



Merci de bien vouloir transférer cette lettre à vos amis et de nous rejoindre pour partager le lien sur facebook (Page "Esprits Libres" et page "Jean-Pierre Roche" ou sur son blog sur Médiapart .)
PROGRAMME des ESPRITS LIBRES et PÉTITION pour la SUPPRESSION DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE sur le site.


Contact : LES ESPRITS LIBRES 0556440634 0556440931
Site : salonespritlibre.com
Nous écrire : salonespritlibre@gmail.com
jeanpierreroche@hotmail.com ou compte facebook.
Abonnez-vous à la lettre d’information en page d’accueil du site.

Adhérez au Mouvement des Esprits Libres :
15€/An à l’ordre de « LES ESPRITS LIBRES »,
23 rue St Laurent 33000 BORDEAUX.

« Soyez résolus à ne plus servir et vous voilà libres. » LA BOÉTIE

  • 3 document(s) disponible(s) - N'hésitez-pas à les diffuser autour de vous !

 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?