JPEG

"> La 6ème RÉPUBLIQUE | Les Esprits Libres

La 6ème RÉPUBLIQUE

La 6ème REPUBLIQUE, une démocratie vivante :

JPEGLa Révolution Française s’est faite pour que notre Assemblée Nationale soit le lieu de représentation du pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple. Or l’élection présidentielle court-circuite l’élection législative qui ne peut qu’avaliser quinze jours après le résultat de la présidentielle en envoyant une Assemblée de la couleur du président renforçant plus encore son pouvoir. Assemblée ne représentant aucune minorité où seuls l’UMPS et ses alliés ont accés.
Avec l’élection monarchiste du président de la République au suffrage universel, la France est une exception lamentable en Europe. En refusant l’élection du président de la République au suffrage universel et en proposant un président simple arbitre et garant des institutions, Pierre MENDES FRANCE avait raison contre la dérive bonapartiste monarchiste du pouvoir personnel de De GAULLE, contre François MITTERAND et leurs successeurs.

6ème REPUBLIQUE :

- Inscription automatique sur les listes électorales du lieu d’habitation.

- Incitation fiscale au vote. Différence de 50€ sur le R.C. entre votants et abstentionnistes.

- Reconnaissance du vote blanc avec pourcentage de votes blancs dans la publication des sondages (eux mêmes délimités dans le temps) et des résultats électoraux.

- Tirage au sort d’élus citoyens en fonction du pourcentage des votes blancs pour les scrutins locaux et régionaux. 10% de votes blancs impliquent 10% d’élus tirés au sort dans l’assemblée.

- Secondes chambres tirées au sort à tous les échelons : Conseil municipal, régional, national, européen. Fonction de délibération et de deuxième lecture. Cette forme de démocratie vivante alliant la représentation largement proportionnaliste et le tirage au sort de deuxièmes chambres permet d’éviter la démocratie référendaire populiste et démagogue.

- Président de la République simple arbitre, sans pouvoir exécutif, comme dans toutes les démocraties européennes, non élu au suffrage universel mais élu à la majorité des trois cinquièmes de l’Assemblée, afin que l’opposition l’accepte, et présidant le Conseil Constitutionnel.

- Suppression du Sénat. maison de retraite dorée pour politiciens battus et, là encore, singularité française en Europe. Exit l’inutile Conseil Économique et Social qui sert à caser les copains.

- Régime parlementaire primo ministériel. Gouvernement émanant des élections législatives, le président appelle le chef de la coalition gagnante à devenir premier ministre et à former un gouvernement responsable devant l’Assemblée .

- Simplification administrative où le département devient circonscription de la région et cesse d’être un échelon administratif. L’assemblée régionale se réunit en assemblée plénière pour la région et en commissions départementales. Economie faite des 90 conseils généraux inutiles, là encore singularité française car l’échelon départemental n’existe nulle part ailleurs. Economie de plus de la moitié des conseils régionaux par la réduction du nombre des régions.

- Suppression du cumul des mandats et deux mandats consécutifs maximum.
Les institutions démocratiques doivent répondre à deux impératifs : Dégager une majorité stable et lisible, représenter au mieux les minorités et permettre facilement les alternances.
Le SCRUTIN MIXTE, scrutin proportionnel paritaire à correctif majoritaire, revivifie notre démocratie, assure les majorités, permet la représentation forte des minorités et la parité de l’Assemblée Nationale.
80% de proportionnelle intégrale et 20% de prime au gagnant.
Une Assemblée Constituante posera les bases de la nouvelle République et se prononcera sur l’ensemble de ces propositions.
En proposant tout simplement à la France de bien vouloir s’aligner sur le mode de gestion de tous les pays européens, c’est à dire en supprimant l’Elysée et cette forme de présidence, en supprimant cette élection monarchiste du président au suffrage universel, en proposant la suppression du Sénat et du Conseil Economique et Social, en proposant la suppression des 90 Conseils Généraux qui n’existent pas dans les autres pays du monde, en proposant de réduire de nombre des communes, car nous sommes là encore les champions du monde, LES ESPRITS LIBRES font économiser les deux tiers des frais de gestion politique et administrative du pays pour une plus grande cohérence, une plus grande efficacité et une réelle démocratie.

  • 1 document(s) disponible(s) - N'hésitez-pas à les diffuser autour de vous !

 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?