Soutien critique à Benoit HAMON

LA CONTRIBUTION DES ESPRITS LIBRES :
Chers amis, les Esprits Libres ont soutenu Benoit HAMON mais n’ont pu obtenir une orientation claire de sa part et son équipe de campagne ne nous a donné aucun signe favorable sur les nombreux points que nous avons proposés et que voici :

INSTITUTIONS et 6ème RÉPUBLIQUE

Développer le concept de DÉMOCRATIE VIVANTE.


Remise en question de l’élection présidentielle monarchiste et fin à la MONARCHIE PRÉSIDENTIALISTE. Pour un PRÉSIDENT simple ARBITRE dont le mode d’élection fera qu’il sera accepté par l’opposition.


Proposer un régime PARLEMENTAIRE PRIMO-MINISTÈRIEL


PROPORTIONNELLE (80%) PARITAIRE À CORRECTIF MAJORITAIRE (20% de prime au gagnant). Point où il semble que Hamon soit maintenant favorable.


ASSEMBLÉE NATIONALE PARITAIRE FEMMES-HOMMES.


Justice indépendante du gouvernement, ministre validé par les 3/5 de l’Assemblée.


RÉTABLIR LE CALENDRIER RÉPUBLICAIN : la législative avant la présidentielle.


REPRÉSENTATION DU VOTE BLANC par des élus tirés au sort au prorata des votes blancs dans les assemblées d’élus. Il ne s’agit pas de simplement reconnaître le vote blanc, il s’agit de le REPRÉSENTER.


CONVENTIONS CITOYENNES : Assemblées de citoyens tirés au sort doublant les assemblées d’élus - communes, régions, nation, Europe - et étudiant les dossiers en deuxième lecture. Conventions Citoyennes préparant également un projet de 6ème République.


VOTE OBLIGATOIRE, incitation fiscale au vote. Inscription automatique sur la liste électorale du lieu d’habitation.


Condamner la « démocratie référendaire » et lui opposer la « DÉMOCRATIE VIVANTE » représentative, participative et citoyenne.
Condamner les « référendums révocatoires ».
Abandonner l’idée de 49,3 citoyen qui permet à la droite de bloquer le pays en permanence.


300 députés.


Remplacement du Sénat et de la CES par une CONVENTION CITOYENNE nationale tirée au sort.


Suppression des 90 Conseils départementaux. Conseil Régional siégeant en commissions départementales, le département devenant circonscription de la région.

Voir Les institutions.

REVENU CITOYEN

Ne pas minorer, tergiverser et bricoler. Nommer ce revenu en l’appelant REVENU CITOYEN pour se démarquer des conceptions diverses qui circulent.
Éradication de la misère. « Vous voulez secourir les pauvres, moi je veux supprimer la misère » Victor Hugo. Dynamiser l’économie et coupler avec partage du travail à 32h et à 24h pour les travaux pénibles et les bas salaires. Remplacer la centralité du travail par celle de la créativité, comprenant le travail émancipateur, et de l’écologie. La baisse du temps de travail n’a pas à être « accompagnée d’une compensation salariale », cela c’est une augmentation des salaires et c’est autre chose. La revalorisation du smic est une autre affaire.
REVENU INCONDITIONNEL et PARTAGE, VALEUR et QUALITÉ DU TRAVAIL :
Le Revenu Citoyen remet en question la centralité du travail et le productivisme MAIS
le Revenu Citoyen est le seul à reconnaître la vraie VALEUR DU TRAVAIL.
Le Revenu Citoyen permet de travailler moins mais mieux, de partager le travail et de supprimer le chômage et l’assistanat.
Avec le Revenu Citoyen il y a beaucoup plus de différence de revenu entre le travailleur et le non travailleur que dans la situation actuelle ! Le RC reconnait mieux le travail et récompense mieux le fait de travailler.
Voir Philosophie et financement du Revenu Citoyen.


Rompre avec le ralliement à l’économie « de » marché !
Contre le mercantilisme :
Refuser une économie CONTRE le marché.
Refuser une économie DE marché impliquant la société DE marché.
Être POUR une ÉCONOMIE AVEC MARCHÉ et donc pour une société AVEC marché.


Revendiquer le LIBÉRALISME POLITIQUE qui est de gauche. C’est le NÉO-LIBÉRALISME économique qui est de droite et que nous combattons.
Abandonner l’idée de « taxer les robots », voir le dernier n° d’Alternatives Économiques, et s’en tenir à prendre sur les bénéfices et dividendes et sur le patrimoine excessif.

LA LÉGALISATION CONTRÔLÉE :

Elle s’oppose au prohibitionnisme inefficace comme elle s’oppose à la dépénalisation et au canabusiness mercantile. Elle est un COMMERCE PASSIF et DISSUASIF. Elle casse la mafia, libère la police et les tribunaux pour d’autres tâches. Légalisation contrôlée : Condamner la dépénalisation ET le cannabusiness à la hollandaiseet à l’américaine. Développer la thèse du commerce passif et dissuasif, reprendre notre thèse élaborée par 35 ans de faits et de réflexions, comme pour le R.C.
Je vois sur les documents « légalisation du cannabis » et « encadrer sa distribution ».
Il me semble opportun de ne jamais parler de « légalisation du cannabis » mais toujours de « légalisation contrôlée du cannabis ». Idem pour « distribution » qu’il s’agit d’éviter et de remplacer par « vente » et par « commerce passif et dissuasif ». Enfin sur cette question il faudrait clarifier en se prononçant contre la simple « dépénalisation » et contre la « libéralisation » type « cannabusiness » à la hollandaise ou à l’américaine. Vendre dans le cadre de « débit de cannabis » avec commerce passif et dissuasif. Avec nous le cannabis ne passe pas dans l’économie de marché mais dans la légalisation contrôlée. En mesure concrète d’accompagnement : interdiction du fumer pour la jeunesse scolarisée à moins de 200m des entrées scolaires car c’est là qu’ils prennent le geste de fumer et interdiction des débits de tabac et de cannabis à moins de 500m de ces entrées afin de lier notre combat avec celui contre le tabagisme.
Voir La légalisation contrôlée.

« AIMER LA FRANCE C’EST AIMER L’EUROPE » :

Être le candidat de l’EUROPE NOUVELLE du NOYAU FÉDÉRAL et du SOUVERAINISME EUROPÉEN.
Le souverainisme national est une illusion, une impuissance, une sinistre impasse qui mène au nationalisme et à la guerre. Le seul souverainisme possible c’est le SOUVERAINISME EUROPÉEN.
POUR un noyau fédéral européen de la zone euro et un PARLEMENT FÉDÉRAL DE LA ZONE EURO. Ne plus avoir peur du FÉDÉRALISME dans un cercle réduit et fort autour de nos valeurs. NOYAU FÉDÉRAL de pays de la zone euro autour de l’axe France-Allemagne. Parlement fédéral commun à Strasbourg. Gouvernement économique commun de la zone euro, banque fédérale d’intérêt public. Harmonisation des fiscalités, taxation des flux financiers. Défense commune hors OTAN. Pas de livraison d’armes aux dictatures. Liberté, Égalité, Fraternité, Laïcité effectives. Défense de la langue française, de l’espéranto et des langues fédérales. UNION EUROPÉENNE actuelle solidaire mais non fédérale, siégeant à Bruxelles, avec ou sans retour de l’Angleterre dans ce cadre nouveau, autour de la démocratie, de la coopération culturelle, économique et militaire. Lutte contre les paradis fiscaux et le pouvoir des banques.
PARTENARIATS et accords de bon voisinage recherchés : Turquie, Russie, Maghreb…
9/ Affirmer le caractère FÉDÉRAL du nouveau parlement du noyau européen autour de la zone euro. S’approprier le mot « fédéral » et ne pas laisser cette tendance dans les bras de Macron. Exclure toute sortie de l’Union et de l’Euro et affirmer « AIMER LA FRANCE C’EST AIMER L’EUROPE » et ne pas laisser cette part à Macron.

AUTRES POINTS :

Proposer immédiatement la fédération des Esprits Libres, la maison commune rassemblant les forces citoyennes, laïques, féministes, écologistes, socialistes, radicales, libérales-libertaires, démocrates, sixièmistes, distributistes, UNION CITOYENNE élargissant la Belle Alliance Populaire et s’écartant de l’ex front de gauche, PC et mélenchonistes.


Visas légaux aux étrangers ACCOMPAGNÉ de l’assurance d’un renvoi EFFECTIF des sans papiers et clandestins.de renvoi effectif des clandestins. Formuler une politique « Érasmus » plus ouverte en direction des ÉTUDIANTS ÉTRANGERS.


Interdire le salafisme sur le territoire.


Extrême droite : Engager le combat sémantique, combattre le mal par les mots. User du concept d’EXTRÊME DROITE dans les débats et ne pas citer le nom du mouvement ou de sa candidate. Lier à des éléments qui ramènent à l’histoire de l’extrême droite.
Parler des discours de « l’extrême gauche » s’agissant de JLM et cie. Entre le centre et l’extrême gauche il y a la gauche et le centre gauche qu’il s’agit d’incarner.
Voir Couler et discréditer l’extrême droite.


Être le président de L’ÉCOLOGIE POLITIQUE car c’est une question de vie ou de mort pour notre société, pour nos enfants, pour les générations futures. Certains on peut être abusé avec cette notion mais, concernant la sauvegarde de la planète, le fait est que tous les candidats et tous les dirigeants productivistes de la planète sont strictement des criminels contre l’humanité.


Taper beaucoup plus fort à coup de concept et d’images.
Ce qui aurait dû ressortir clairement autour de la table des cinq au débat télévisé :
Macron, Fillon = le SYSTÈME du POUVOIR DE L’ARGENT, l’IMMOBILISME INSTITUTIONNEL.
Mélenchon, Le Pen = POPULISME, DÉMOCRATIE RÉFÉRENDAIRE contre les pouvoirs intermédiaires, TROPISME pour les pouvoirs DICTATORIAUX de droite comme de gauche = anti libéralisme politique, sortie de l’Europe, EXTRÉMISTES, similitudes rouges brunes.
Mélenchon, Le Pen, Fillon = POUTINIENS, anti fédéralistes.
Le Pen = EXTRÊME DROITE, NÉO-FASCISME, sortie euro = ruine, isolationnisme.
Fillon, Le Pen = AFFAIRES, MÉPRIS DE LA JUSTICE.
Fillon = Sans parole, cupide.
Hamon = ÉCOLOGIE IMAGINATION CULTURE, 6ème république écologique et sociale, démocratie vivante représentative non référendaire, contre-pouvoirs, représentation du vote blanc, démocratie économique contre le système de l’argent roi, libéralisme politique contre les extrêmes qui divisent, indépendance nationale, souverainisme européen, primauté de l’être dans la cité.

Pour recevoir la LETTRE D’INFORMATION DES ESPRITS LIBRES notez votre email en page d’accueil. Merci.

 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?