Lettre fin mai 17

Chers esprits libres, chères amies, chers amis,

Sommaire :
Éditorial législatives,
Bilan du salon "Hasard et cueillir le jour",
Place du tirage au sort dans la politique,
Performance politique LAL’FHOOQ,
Slam de Maux Croisés,
Dérive au hasard,
Humour,
Esprits LiVres,
Expositions,
Campagnes.

ÉDITORIAL :
Pendant la campagne de la présidentielle, Édouard PHILIPPE, le député et maire du Havre, aujourd’hui premier ministre, s’est démarqué à plusieurs reprises, en posant ce qu’il estime être les « bonnes questions ». Celle de l’essoufflement de la Cinquième République, par exemple. « La nécessité d’une VIe République devrait [...] devenir un thème central de cette campagne, écrivait-il dans Libération, début février. « Je sais : c’est un réflexe bien français de vouloir changer les institutions dès qu’on est mécontent de ceux qui les incarnent ou des politiques menées. Il y a quelques mois, j’aurais pesté devant ceux qui réclament une nouvelle Constitution. Aujourd’hui, je constate que la crise est imminente et qu’en France, on en sort par la violence ou par les institutions. Et parfois par les deux. »
Les Esprits Libres ne peuvent qu’applaudir des deux mains.
C’est principalement autour de la réforme institutionnelle et du nouveau mode de scrutin que nous jugerons MACRON jusque là resté quasi coi sur la question.
Pourquoi ? Parce qu’avec les institutions et le scrutin actuels, et même s’il y avait de bonnes réformes de la part de MACRON et de son gouvernement, la prochaine alternance reviendrait à l’ordre ancien. Ce parce que NOUS NE SOMMES PAS EN DÉMOCRATIE REPRÉSENTATIVE, parce que la 5ème République n’est pas une démocratie mais une monarchie présidentialiste.
Le salon des Esprits Libres du 1er mai et sa contribution sur la DÉMOCRATIE VIVANTE, DÉMOCRATIE REPRÉSENTATIVE et non « directe », est un pas important et nous vous invitons dans cette lettre à y réfléchir à partir du compte rendu du salon.
Concernant ces législatives, elles se font selon un mode de scrutin « majoritaire » que nous réprouvons comme nous réprouvons la pitoyable érection pestilentielle à laquelle nous venons d’assister. Pour autant, et là encore, comme à la présidentielle, nous préconisons de ne pas faire cadeau de nos voix à la droite et aux extrêmes, extrême droite et France dite « insoumise », en fait soumise à un populiste fossoyeur de la gauche.
Reste à juger au cas pas cas dans les circonscriptions en favorisant les candidats qui se réclament du Revenu Citoyen, de la 6ème République versus Esprits Libres, du fédéralisme européen et de la société de transition écologique et de bien vivre. Les candidats écologistes, ceux de Nouvelle Donne, certains socialistes, certains centristes et des indépendants peuvent se retrouver sur certains de ces points et mériter notre vote. Sinon l’idée de donner une majorité au président peut jouer selon le profil des candidats de LREM. Enfin le vote blanc reste à notre disposition si la circonscription n’est vraiment pas sexy et si notre libertinage politique ne peut se satisfaire.
Pour le deuxième tour nous ajoutons l’attitude de front républicain et nous soutiendrons les candidats, quels qu’ils soient, opposés à une extrême droite éligible.
Librement le 30 mai 2017.


BILAN SALON POLITIQUE DU 1er mai

HASARD ET POLITIQUE :
Lu lors du Salon des Esprits Libres du 30 avril 17 :
La place du TIRAGE AU SORT et son articulation dans le programme des Esprits Libres.
Distinguons certains mode de désignation : la sortition du tirage au sort, l’élection et la certification par le concours.
L’élection part d’un principe aristocratique, volonté d’aristocratie élective et censitaire et non filiale. « L’élection c’est la plus forte minorité qui décide de déléguer le pouvoir aux candidats qu’elle déteste le moins parmi les candidats présélectionnées qui ont une chance de gagner.  »
Le tirage au sort à pratiquement disparu de nos mœurs politiques mais curieusement nous y avons recours pour la chose la plus grave, pour les jurés d’assises !
Expérimentation historique à Athènes pour le conseil de 500 magistrats tirés au sort pour un an, mais le siège du pouvoir reste l’Ecclésia, assemblée générale de tous les citoyens sur le Pnyx. Expérimentation également dans les républiques italiennes de la Renaissance et dans nos sondages avec leurs échantillons de population.
Penser le tirage au sort, comme l’ont fait Aristote, Montesquieu et Rousseau remet en question évidences et préjugés
Le pire des maux est que le pouvoir soit exercé par ceux qui l’ont désiré pour en profiter.
Égalitaire et non lié à l’argent ou aux lobbies, le tirage au sort n’est pas pire que notre mode de désignation…
Avec le hasard du tirage au sort la politique est liée au service et non à l’intérêt et n’est plus affaire de spécialistes. Les tirés au sort n’ont pas cherché le pouvoir, ne l’ont pas demandé et ne sont pas supérieurs aux autres, ce qui implique l’humilité.
Le tirage au sort ne représente, ni le sommet, ni la base, mais plutôt une horizontalité.
Sa représentativité réelle, « en miroir », répond au souci de Condorcet : égalité femmes-hommes, entre les âges, les professions etc.
Le tirage au sort entraîne une intelligente collective basée sur la délibération et l’expertise susceptible de modifier les avis.

À partir de ces considérations, que nous retenons de l’émission de France Culture « Les Nouvelles Vagues » du 24 04 17 portant sur « La politique du tirage au sort », et que nous partageons, force est de constater que les propositions des Esprits Libres intègrent depuis toujours le tirage au sort dans les préoccupations de
DÉMOCRATIE VIVANTE c’est à dire REPRÉSENTATIVE et CITOYENNE,
contre la « démocratie à scrutin majoritaire » de la monarchie présidentialiste, ne représentant pas les minorités, imposant le bipartisme et les alternances balancier ou le chaos,
contre la « démocratie référendaire » populiste,
contre la « démocratie directe ».

Extraits du « Programme des ESPRITS LIBRES » :
« Fin de la monarchie présidentialiste, régime parlementaire primo-ministériel.
Incitation fiscale au vote, dite « vote obligatoire », et inscription automatique sur la liste électorale du lieu d’habitation. Votes blancs représentés dans les sondages et résultats et par des élus tirés au sort au prorata des votes blancs. SCRUTIN ÉLECTORAL PROPORTIONNEL PARITAIRE À CORRECTIF MAJORITAIRE. ASSEMBLÉE NATIONALE paritaire femmes-hommes. Proportionnelle intégrale pour 80% des sièges, prime au gagnant de 20%, après le second tour de scrutin et la fusion des listes, garantissant une majorité et la transparence des coalitions. Non cumul, deux mandats successifs maximum, 300 députés, suppression du Sénat et du Conseil Économique et Social.
CONVENTIONS CITOYENNES : Assemblées de citoyens tirés au sort doublant les assemblées d’élus - communes, régions, nation, Europe – ayant l’initiative de propositions à l’assemblée élue, étudiant les dossiers en deuxième lecture et permettant de supprimer le recours aux référendums. »


BILAN SALON POLITICO-CULTUREL 1er mai

L. A. L’ F. H. O. O. Q.
Comme chaque année l’action dadaïste s’est déroulée le 1er mai à 12h
à la statue équestre de Jeanne d’ARC face au Jardin Public à Bordeaux.
Marcel DUCHAMP a mis des moustaches à la JOCONDE, sous-titrant le tableau :
L.H.O.O.Q. « Elle a chaud au cul »
Jean-Pierre ROCHE, président des ESPRITS LIBRES a redonné sa virginité à JEANNE D’ARC sous-titrant la statue :
L. A. L’ F. H. O. O. Q. « Elle a les fachos au cul. »
Jeanne d’ARC, héroïne nationale, appartient à tous, et en particulier à l’esprit de résistance.
Affront nazional, la pucelle marquée à la petite culotte par les Cauchon d’aujourd’hui du F haine. Sauvons-la et rendons à DADA notre Jeanne à cheval.
Par cette intervention dadaïste, les ESPRITS LIBRES, prennent « Duchamp », chauffe Marcel, avec la politique.


Extraits PERFORMANCE POLITIQUE :
« il y aurait, pour les libertins que nous sommes, et étant entendus que toutes nos rencontres se font au sommier, dans les mate la, il y aurait, dis je, jubilation à constater notre pucelle nationale ayant chaud au cul comme notre Joconde italienne revue et corrigée par notre Marcel. Nous dirions « chauffe Marcel », non comme le grand Charles mais comme les Charlots, voire si l’on continue à voir les choses en Hamon, après avoir tiré les Macron du feu, comme Marcel avec son sombrero sur le nez !
Mai joli mois, avec ce printemps chaud chaud, nous retrouvons notre Jeanne chauffée uniquement par l’oriflamme abjecte des néo-fascistes du MSI italien ripoliné franchouillard par l’affront nazional. Et il ne s’agit pas là d’un cierge qui grossit dans la main mais bel et bien d’un emblème fasciste. Alors ami, farce est de constater qu’elle n’a pas « chaud au cul » mais qu’elle a « les fachos au cul ». La farce s’avère tragique : La Joconde, L.H.O.O.Q., la Jeanne d’Arc, L.A.L.’F.H.O.O.Q. »
« ESPRITS LIBRES, ne crachons pas sur l’Histoire, sur notre Histoire, sur nos mémoires collectives.
Il va de soi que les antifascistes, démocrates, esprits libres soutiennent le vote Macron à la présidentielle et soutiendront aux législatives, les candidats opposés à une extrême droite éligible.
Soyons nous mêmes et donnons une bonne gauche à l’extrême droite.
Pas une voix démocrate ne doit manquer à Emmanuel Macron au deuxième tour.
 »


SLAM
de notre ami esprit libre qui signe « MAUX CROISÉS »
Lu lors du Salon des Esprits Libres du 30 avril 17, et lors de l’intervention à la Jeanne d’Arc « L.A.L’F.H.O.O.Q. » le 1er mai.

« Vois cet homme comme il a mal,
Amalgames, Intolérance, font de sa vie une telle souffrance qu’il en poussera son dernier râle.
Et c’est depuis son enfance, que d’espoir son ventre il cale.
Supportant la cadence, d’une fuite infernale.
Que l’accueil l’indifférence ou qu’on le cueille dans la violence,
C’est la haine que l’on encense, enclenchons la résistance.

Hitler faisait la même et nous disions qu’c’était la Der.
Déterminée Marine fait croire que c’est normal, dans la farine roule notre morale.
Pour pétrir un français, sans la moindre aspérité.
Un pain sans croûte à la mie molle, malléable que rien n’affole.
Une race pure et consanguine, composée de cons malsains,
Qui se lèchent les babines, en creusant leur précipice.

Et si tu r’gardes la justice,
Ouais j’ai bien peur que tu frémisses.
Son épée est ébréchée,
Et n’a plus grand chose de tranchant.
Tout dépend qui est ciblé,
Si c’est le riche ou l’indigent.
Car sa balance est inclinée,
Sous le poids des bien-portants.
Pour qui les lois sont négociées,
Au dépit des moins puissants.
Puis son bandeau est ajourée,
L’impartial s’évanouissant.
C’est inquiétant de constater, qu’l’égalité s’est échappée.
Préférant s’exiler, qu’à ce drame assister.

Le chant plaintif des condamnés est l’écho des âmes damnées
Probité évaporée, les cœurs sont durs et mêmes arides.
Plus rien n’y pousse, tout est sordide.
Immatriculée conception, on est fichés localisés sans l’avoir senti passer.
Souriez, vous êtes filmés, moi j’fais la gueule ça m’fait gerber. »
MAUX CROISÉS


Extraits SALON CULTUREL :
DÉRIVE AU HASARD
Lu lors du Salon des Esprits Libres du 30 avril 17 :
« Un coup de dé jamais n’abolira le hasard. »,
un coup de dé jamais n’abolira le bazar.
Nous voilà mal armés, un coude levé nabot lira pâle hasard,
un coup de dé jamais n’abolira le hasard et la nécessité,
un dé à coudre jamais n’abolira le bas art et l’année cécité.
"Beau comme... la rencontre fortuite sur une table de dissection d’un parapluie et d’une machine à coudre"
Au temps dire queue le bazar reste rat tel quel essai heureux,
s’agissant scrupuleusement selon Pierre MOLINIER, de « transformer le monde en immense bordel ».
Autant dire qu’un coup de dé ne rétablira pas l’ordre,
que ce sera toujours un cou de désordre en fin de compte deux mots à moi
comme qui dit raie, deux, chaud sait, chaussée,
« Comme une fille la rue s’déshabille, les pavés s’entassent, les flics qui passent les prennent sur la gueule »… LÉO le printemps sera un coup de déroule comme une pierre sur les cons qui pendant les érections sont toujours en bleu marine preuve qu’ils Pen à jouir… BOB les cerises suivront au temps si l’on sème, sillon s’aime beau coup de dé, de champ du dé part, DUCHAMPagne que nous prenons ensemble en ce joli mois de mai où nous tirons les filles, l’attrait chair été nue, les 400 coups de dés, les machines à dessous, les choses que nous voyons en Hamon et les Macron du feu contre les Pen de mort, « car le monde et les temps changent  »…


Dernières nouvelles d’HUMOUR :

Ferrand doit rendre son bâton de maréchal…

Les Esprits Libres sont sans tristes :
les femmes adroites,
les hommes pas gauches.

Aux érections les cons sont toujours en bleu marine preuve qu’ils pen à jouir.

Ceux qui votent BLANC cette fois votent PETIT BLANC...

Dimanche tirons les Macron du feu...

C’est le pater qui assure l’intérim à la casa facho ?

Dans deux jours plus personne ne saura écrire "Mélanchon" !

DUPONT T’ES NÉANT
De boue la rance !
"Ni système, ni extrêmes" qu’il disait,
seulement le système des extrêmes qu’il pratique...

Fillon enfariné ! Enfin blanchi !

Rubrique HUMOUR à retrouver sur le site des Esprits Libres.


SALON CULTUREL

Esprits LiVres

"Scène privée dans la scène de l’Histoire. "
Entretiens avec Jean Paul ABRIBAT.
Membre d’honneur du Salon des Esprits Libres !
Philosophie, sociologie, psychanalyse, marxisme...
Éditions Les Nouvelles

"Le journal d’un clochard. "
Jean EIMER à propos de son expérience de clochard !
illustrations Christian Gasset, Éditions Cairn

« La société écologique et ses ennemis.  ». Serge AUDIER 27€ Ed. La découverte
Pour une histoire alternative de l’émancipation. 2017
Alors que monte la prise de conscience du péril environnemental, les obstacles à une véritable mutation écologique des sociétés contemporaines restent massifs et les modèles alternatifs peinent à s’imposer. Les traditions intellectuelles de la gauche n’ont-elles pas contribué, par leur culte des « forces productives », à l’impasse actuelle ?
On redécouvre des voix minoritaires qui, de Henry D. Thoreau à William Morris, avaient manifesté très tôt un souci inédit de la nature et une nébuleuse beaucoup plus large et méconnue qui, entre socialisme et anarchisme, a esquissé les traits d’une « société écologique ». L’objectif de ce livre est d’exhumer et de reconstituer une pensée sociale de la nature et de l’émancipation, construite aux marges du grand récit socialiste et républicain. Cette tendance dissidente a été ignorée, marginalisée, voire combattue par les courants hégémoniques, qui ont souvent vu dans l’écologie un conservatisme traditionaliste ou un romantisme réactionnaire. Les ennemis de la société écologique sont du côté des forces du capitalisme et du coté de l’histoire même de la gauche et du socialisme dans ses orientations majoritaires, encore prégnantes.


Expositions

Bistrot ! De BAUDELAIRE à PICASSO.
Jusqu’au 21 juin – Cité du Vin BORDEAUX.
Les Esprits Libres boivent moins, mais mieux, que les situationnistes.
Pour sa première grande exposition temporaire, La Cité du Vin présente une centaine d’œuvres associant peinture, photographie, dessin, cinéma et littérature. Cette exposition a pour ambition de mettre en lumière le rôle essentiel des cafés et des bistrots dans la création et la société, de la fin du XVIIIème siècle jusqu’à nos jours.
En quittant parfois la France pour le reste de l’Europe et les États-Unis, et en mêlant les médiums traditionnels à la photographie et au cinéma, elle célèbre les liens vivants et féconds entre le monde des arts et le monde du café.

Joan MIRO
Carmel de Libourne T : 0557553344, jusqu’au 19 août.


CAMPAGNES POLITIQUES :

Votes blancs représentés par des élus tirés au sort au prorata des votes blancs
C’est la proposition des ESPRITS LIBRES pour la DÉMOCRATIE VIVANTE.

Philosophie et financement du REVENU CITOYEN proposé par les Esprits Libres.
Document actualisé concernant le financement.
À relayer sur facebook et les réseaux. Merci.

PÉTITION : "Supprimons l’élection présidentielle" .
nb : Notre demande est indépendante de l’utilisation que nous faisons de cette élection telle qu’elle existe aujourd’hui : soutien à un candidat, vote blanc, boycott ou abstention.
Lire la pétition et son argumentaire.

Signez et relayez la PÉTITION : « François Hollande, Président de la République : Donnez l’asile à Snowden et Assange ! ».
Pour plus d’informations et pour signer.

Sur le site : PROGRAMME DES ESPRITS LIBRES.


Merci de partager et commenter cet article sur les réseaux sociaux.
Page Facebook Les Esprits Libres
Page Facebook J-P Roche
Blog Médiapart J-P Roche
Lettre Eurocitoyenne de Laurent Watrin.


Contact : LES ESPRITS LIBRES : 0556440634 0556440931
Site : salonespritlibre.com
Nous écrire : salonespritlibre@gmail.com
jeanpierreroche@hotmail.com ou compte facebook.
Abonnez-vous à la lettre d’information en page d’accueil du site.


Déclarez-vous "esprit libre", rejoignez LES ESPRITS LIBRES, mouvement culturel et politique :
Cotisation libre et facultative à l’ordre de « Les Esprits Libres »,
23 rue St Laurent 33000 BORDEAUX.

« Soyez résolus à ne plus servir et vous voilà libres. » LA BOÉTIE

 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?