Du benêt rouge à l’ ESPRIT LIBRE.

Question sur l’éco-taxe :

Cher ami,
J’aimerais bien connaître ton avis sur la situation bretonne actuelle et l’éco-taxe dans laquelle je baigne par ailleurs dans mon quotidien professionnel. Amicalement. N.

Réponse d’un ESPRIT LIBRE :

Cher ami,
Mon avis est tout entier dans le texte sur le Revenu Citoyen publié dans le programme des ESPRITS LIBRES et dans le site salonespritlibre.com
Sans la mise en place du R.C., revenu de base inconditionnel indépendant du marché, aucun gouvernement n’aura plus jamais la moindre marge de manœuvre.
Un exemple : relever la TVA de cinq points permet de supprimer nos charges d’entreprises et de les rendre compétitives sur le plan international tout en faisant payer les produits importés. La TVA taxe les produits qui viennent de Chine, des autres pays importateurs et des entreprises qui vendent et font du bénéfice mais, comme elle est prélevée sur le consommateur qui n’a plus d’argent, un gouvernement qui veut la relever d’un point seulement risque de provoquer une révolution.
Avec le R.C. il est possible de la relever à 25%, c’est à dire de cinq points, car on a augmenté le pouvoir d’achat des sans, bas et moyens salaires de 800€ par mois. Or relever la TVA de cinq points c’est régler la dette au plus vite. Ce avec des entreprises sans charges sociales qui, de ce fait, redeviennent compétitives reprennant des marchés extérieurs, cessant les délocalisations et payant des impôts sur leurs bénéfices nouveaux. Ce avec des salariés sans charges sociales car le R.C. supprime toute la coûteuse politique sociale.
Pour donner 500€ à un chômeur l’État doit prélever aujourd’hui 1500€ d’impôts. Avec le R.C. donner 500€ c’est prélever 500€.
Avec le R.C., les pauvres de Bretagne, "les benêts rouges", ou d’ailleurs n’auront pas à suivre leurs propres exploiteurs et l’"éco-taxe" (qui au passage devrait s’appeler plutôt la "contribution écologique", à quoi pense le ministère ?), ne sera plus contestée. Avec un revenu de base de 800€ on voit les choses autrement et le bien public devient un sujet de préoccupation des citoyens. Et le quidam qui cassera une borne verra son R.C. amputé pour rembourser. Pas besoin de prison, ça donne à réfléchir en amont.

Le Revenu Citoyen va s’imposer car la politique économique et fiscale est bloquée sans cela. Il conviendra, en accompagnement, de fusionner, en l’individualisant, l’impôt sur le revenu et la CSG.

Le R.C transforme les benêts rouges en ESPRITS LIBRES. Amitiés. B.

 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?