INVITE SEL 1er MAI 2018

JPEG - 8.6 ko

INVITATION SALON DES ESPRITS LIBRES du 1er mai.

Dimanche 29 avril, lundi 30 avril, mardi 1er mai.
Siège des Esprits Libres, chez Jean-Pierre Roche, 23 rue Saint Laurent, Bordeaux.
0556440634 0556440931 salonespritlibre@gmail.com Site : salonespritlibre.com

Activités sur trois jours, possible de ne participer qu’à certaines séquences.


Dimanche 29 avril : 12h-18h Dérive situationniste dans Bordeaux.
12h Place Saint Michel
13h15 Déjeuner à Saint Michel.
18h30 Apéritif rue Saint Laurent.


Lundi 30 avril :
11h15 Café au « Centre Ville »
12h30 Déjeuner foire des Quinconces.
14h30-18h30 4 FORUMS POLITIQUES PROPOSITIONS DES ESPRITS LIBRES :
1/ Économie et Revenu Citoyen. 2/ Démocratie vivante et 6ème République.
3/ Europe et fédéralisme. 4/ Société écologique libérale libertaire et spiritualité civile et laïque.
Chaque forum : Présentation, débat, propositions.

20h30 SALON DES ESPRITS LIBRES

Thème : « Mais sois sans tweet. »
Autour de 68, détourner 68, chanter 68, persévérer 68…
« Ouvrir le champ des possibles en mai 2018. »

PARTICIPATION : - Autant que possible chacune, chacun, porte et présente :
Un slogan soixantuijamaistroptard pour aujourd’hui !
Un poème et/ou une chanson et/ou une citation et/ou un court texte d’une, d’un artiste ou de soi-même,
Une photo et/ou un document d’une, d’un artiste ou de soi-même,
On va puiser poèmes, citations et photos chez les artistes ou on présente ses propres œuvres.
+ carte blanche surprise facultative à tout le monde, sujet libre.

PARTICIPATION LIBRE FACULTATIVE :
Le Salon se tient après le dîner et nous prenons ensemble le dessert.
Contributions culinaires facultatives :
Dessert fait maison uniquement,
Vin, rouge uniquement et bon cru, ou champagne de qualité, sinon s’abstenir,
Jus de fruit, bio uniquement.
PAF : - 5€ minimum de participation aux frais pour vins et champagne.
Règlement en espèces sur place en arrivant.


Mardi 1er mai :
11h30 Traditionnel dépôt de gerbe L.A.L’F.H.O.O.Q., « Elle a les fachos au cul », à la Jeanne d’Arc.
12h30 DÉJEUNER AUBERGE ESPAGNOLE des Esprits Libres.
PAF : Avec plat, salé ou sucré, fait maison uniquement : 5€, sans plat : 12€.
15h Après midi ludique, discussions et jeux, 18h Apéritif final.


INSCRIPTIONS : Tenues élégantes.
Activités ouvertes et libres mais CONFIRMEZ VOTRE PARTICIPATION pour les déjeuners de dimanche, lundi et mardi. Matin : 0556440931 12h-19h : 055644063, ou à jeanpierreroche@hotmail.com, ou à salonespritlibre@gmail.com
Depuis six ans le Salon de l’Esprit Libre s’inscrit dans la tradition des salons des Lumières du XVIIIéme siècle. Salon des arts, de la culture et de la singularité. Existence considérée comme une œuvre d’art ouvrant des espaces libres existentiels et citoyens. Salutations hédonistes les meilleures.
///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

INTERVENTIONS DES ESPRITS LIBRES :

VIDÉO de Jean-Pierre ROCHE sur LES INSTITUTIONS :
https://youtu.be/CYarhY4pc2U


VIDÉO de Jean-Pierre ROCHE sur LE REVENU CITOYEN :
https://www.youtube.com/watch?v=3Zf0Fsrku_s&list=PLE5aMKzwbw6mAs4VsYL6R4chnKe42ZiiB

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

ACTUALITÉ :

MAI 68, printemps des violences policières.
Jean-Luc Magneron démontre, dans un documentaire édifiant, que l’Etat a réprimé les manifestants de façon systématique et sanglante.
Anniversaire oblige, les résurgences cinématographiques de Mai 68 fleurissent. Inédits, recyclés, cachés, retravaillés, synthétisés, restaurés, tout fait ventre. C’est de bonne politique, mais tout n’est pas nécessairement digne d’être retenu. Le meilleur film sur 68, les cinéphiles le connaissant bien, c’est une femme qui hurle qu’elle ne retournera pas travailler, cela dure neuf minutes, et cela s’appelle La Reprise du travail aux usines Wonder. On en reparlera à l’occasion de la reprise de l’également magnifique Reprise, d’Hervé Leroux, film qui part à la recherche de cette déchirante ouvrière -devenue une sorte de mythe du cinéma militant.
En attendant, on a aimé Mai 68, la belle ouvrage, un film de Jean-Luc Magneron réalisé dans le feu des événements, présenté à la première édition de la Quinzaine des réalisateurs, en 1969, à Cannes, et qui sort toutes affaires cessantes. L’auteur est un globe-trotteur -culturel. Il filme dans les années 1960 des cérémonies rituelles ou des enquêtes sociologiques en -Laponie, chez les Indiens Navajo, en Haute-Guinée, au Dahomey, au Cameroun. Il s’intéresse par ailleurs autant à la poésie arabe qu’au kung-fu. Cet esprit ouvert et insatiablement curieux plonge au sein de la mêlée de 68 et en rapporte des images édifiantes, qui montrent, entre jets de grenades et barricades enflammées, la brutalité des confrontations.
Ces images forment une petite partie de la matière de son film, constitué pour l’essentiel de témoignages portant accusation, avec une précision difficilement réfutable, de l’utilisation délibérée et systématique des violences policières. Tel est le seul sujet du film de Jean-Luc Magneron, qui lui confère l’avantage, par rapport à beaucoup d’autres, d’un point de vue réellement documenté sur les événements.
Ouvert sur une intervention télévisuelle de Charles de Gaulle, en date du 7 juin 1968, durant laquelle le président de la République se félicite du sens de la mesure des forces de police face aux manifestants, le film est une réfutation de deux heures au terme de laquelle ce propos paraît d’un éclatant cynisme.
La litanie des témoignages, un peu répétitive, il faut le reconnaître, est néanmoins édifiante. Journalistes, médecins, étudiants, passants, résidents du Quartier latin unissent ici leurs voix pour décrire ce qui relève d’un scandale moral et d’une faillite de l’Etat de droit. Utilisation de gaz asphyxiants, tirs de grenades à jet tendu, matraquage de gens à terre, tabassage de -passants, cassage de gueule obligatoire par les " comités -d’accueil " des commissariats, coups dans les parties génitales, viols de -femmes, humiliations permanentes, cheveux scalpés au couteau, insultes haineuses, hommes -déchaînés échappant à l’autorité des gradés, traitement spécial des étrangers… on en passe et des meilleures. Tout cela naturellement et soigneusement entretenu et couvert par l’Etat-Léviathan, parfaite incarnation de la monstruosité nécessaire, selon Thomas Hobbes, au bon -gouvernement des peuples. A l’heure où, en France, les escadrons de CRS s’invitent de nouveau dans les enceintes universitaires pour y faire le ménage, la vision d’un tel film invite à une méditation sur l’évolution de notre société. Jacques Mandelbaum, Le Monde 25 avril 18.


HOLLANDE 10 avril 18.
Les Esprits Libres n’ont quasiment jamais été d’accord avec FRANÇOIS HOLLANDE, MAIS il nous faut reconnaitre qu’il a été, et de loin, LE MOINS PIRE des présidents de la Vème République ! Son interview ce soir sur F2 a été excellente et il a justement recadré Macron sur la laïcité et sur la fiscalité des plus riches comme Obama sur le Moyen Orient. Bon également sur les rapports entre vie publique et vie privée.


ATTENTAT TERRORISTE, 18 mars.
Comme d’habitude c’est avec la plus grande délectation de charognards que les médias abondent en images et en commentaires sur l’attentat terroriste. Le pays est chamboulé ! Pensez 3 morts et 16 blessés ! Bien moins qu’un week-end sur nos routes ! Sauf que les morts des routes, du tabac, de l’air pollué, des accidents du travail, des violences sexistes ne méritent aucune ligne, aucune image. Bien plus intéressant de faire la publicité pour un pauvre type, petit voyou radicalisé et pour les islamistes. Cette débauche de commentaires et d’images permet aux terroristes de mesurer leurs effets et cela les encourage pour continuer. Les Esprits Libres ne peuvent être que pour l’interdiction de circulation des images et que pour la sobriété des commentaires afin de faire un minimum de publicité à ces crapules. 24 03 18


JUPPÉ, HOMME APPART…
Le voilà récidiviste 22 ans après son scandale à Paris.
En mai 95 Le Canard Enchaîné révélait comment l’adjoint aux finances du maire Chirac avait mis le grappin sur plusieurs pied-à-terre municipaux pour lui-même et pour sa petite famille…
Aujourd’hui le même Canard souligne que la chambre régionale des comptes vient de découvrir 14 logements propriétés de la ville de Bordeaux occupés à titre gracieux par des collaborateurs de Juppé à la mairie, information dans Sud Ouest du 24 janvier. Directeur de cabinet du maire et autres proches sont les mieux servis. Que des pauvres dans le besoin vous imaginez... Les magistrats émettent un doute sur la légalité de ces hébergements ! Et le Canard de conclure « comme si c’était le genre de Juppé de distribuer les mètres carrés à tort et à travers… »
Il veut finir en cabane et pas seulement au Canada le bonhomme, en « home » à part peut être ? 10 02 18
Line Renaud. Ma cabane au Canada. https://www.youtube.com/watch?v=v96lh0uFOm0


L’ATHÉISME stigmatisé dans le monde.
« Chacun de nous est libre de croire ce qu’il veut, et mon point de vue est que l’explication la plus simple c’est qu’il n’y a pas de Dieu, personne n’a crée l’Univers et personne ne dirige notre destin. »
Charlie Hebdo reprend ces paroles de Stephen Hawking, audacieux théoricien autour des trous noirs, qui vient de disparaître. Bien que non athée mais agnostique, je me réjouis de voir enfin droit de cité pour l’athéisme comme il serait heureux de voir la même chose pour les agnostiques ! C’est heureux tellement, comme le souligne Charlie, la stigmatisation de l’athéisme est la règle, sa promotion l’exception ! 25 03 18


MACRON, là, hic !
Devant la conférence des évêques Macron veut « réparer le lien » entre l’Eglise catholique et l’État ! C’est le mariage pour tous, le remboursement de l’avortement ou les progrès en matière de fin de vie que ce monsieur regrette ? La laïcité n’a « pas pour fonction de nier le spirituel », a affirmé le président lundi soir devant les évêques. Macron n’envisage pas, hélas, une spiritualité civile et laïque abandonnant ainsi la spiritualité aux églises, et là, singulièrement, à la catholique ! Il mérite d’être chanoine du Latran mais pas président de la République !
https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Pape/Emmanuel-Macron-accepte-titre-chanoine-Latran-2017-11-02-1200889025


Si M. Macron privilégie une religion, il bafoue la laïcité.
Les religions n’ont nullement le monopole de la vie spirituelle, et les humanistes athées ou agnostiques ont les mêmes droits que les Eglises, juge le philosophe Henri Pena-Ruiz.
Le philosophe chrétien Hegel s’insurgeait que les Eglises veuillent confiner l’Etat dans un rôle d’intendance matérielle et se réserver le monopole de la vie spirituelle. Il voyait dans celle-ci l’ensemble de la culture humaine, incluant les arts, la religion, la philosophie et les humanismes, bref les humanités. Aujourd’hui, le même courant semble animer les Eglises, et le président Macron vient de leur prêter main-forte. Pourquoi en effet réserver aux religions les questions portant sur le sens et les -valeurs ? Pourquoi calomnier la laïcité en sous-entendant qu’elle serait antireligieuse et qu’elle exclurait les religieux des débats démocratiques ? Quels faits peut-il invoquer pour étayer de tels propos ? Aucun. Il est facile de s’acharner sur une caricature.
Naguère le cardinal Jean-Marie Lustiger a milité publiquement, contre la pilule abortive dite " pilule du lendemain ". Plus récemment, l’Eglise catholique n’a nullement été empêchée de faire campagne contre le mariage pour tous. Dans les deux cas, après le débat démocratique, les représentants du peuple ont tranché. Pourquoi formuler contre l’Etat laïque une incroyable accusation qui consiste à prétendre qu’il aurait abîmé le " lien " avec la religion catholique, entre autres ? Quelle confusion ! Et surtout en quoi le refus de privilégier publiquement les religions leur ferait-il du mal ? Comprenne qui pourra. Les fidèles du mouvement catholique Nous sommes aussi l’Eglise(NSAE) estiment que toute volonté de privilèges juridiques, symboliques ou financiers pour les Eglises porte atteinte à la pureté d’une foi désintéressée dont l’éthique est celle d’un libre témoignage.
Spiritualité désintéressée.
Comme les humanistes athées ou agnostiques et à égalité avec eux, les fidèles des religions prennent part librement aux débats démocratiques. L’Eglise catholique voudrait-elle être reconnue comme interlocutrice privilégiée, voire disposer d’une reconnaissance d’intérêt public alors que les humanistes athées et agnostiques seraient confinés dans un statut de droit privé ? Ce serait contraire à la devise républicaine. Liberté, égalité, donc égale liberté. M. Macron est parfaitement libre, dans sa sphère privée, d’exalter le catholicisme. Mais en tant que président, il se doit de traiter à égalité toutes les convictions spirituelles et de n’en privilégier aucune.
Trois boussoles sont essentielles. En premier lieu, la laïcité est un universalisme et non un différentialisme. Elle fonde un cadre juridique et politique bon pour tous et non pour certains seulement. Le souci de l’intérêt général, de la liberté de conscience et de l’égalité convient à toutes et tous. En second lieu, elle repose sur un idéal d’émancipation porté par la philosophie des Lumières et du droit naturel, jadis rejetés par l’Eglise -catholique. A une époque où un -patriarcat sacralisé par les trois monothéismes assignait les femmes au rang de deuxième sexe, le découplage des lois civile et religieuse a contribué à la conquête de l’égalité des sexes. Une conquête difficile, comme le fut la dépénalisation de l’homosexualité.
Enfin, le souci de réserver l’argent public aux seuls services publics, promu par l’idéal laïque, donne une dimension sociale à la laïcité. L’Etat laïque est lui aussi porteur de principes et de valeurs, et il permet de vivre les particularismes sans s’aliéner à eux et en restant ouvert à l’universel. C’est pourquoi Hegel considérait que les religions n’ont pas le monopole de la vie spirituelle. Le président Macron, qu’intéresse la philosophie, pourrait s’en inspirer. Il pourrait s’inspirer aussi du poète chrétien Victor Hugo qui, le 15 janvier 1850, lança la formule parfaite " L’Etat chez lui, l’Eglise chez elle ". Une formule qui anticipait la loi de séparation laïque du 9 décembre 1905. Double émancipation : l’Eglise n’est plus contrôlée par l’Etat, et l’Etat n’est plus sous emprise religieuse.
Adversaire de ce qu’il appelait le " parti clérical ", qui convertit la -religion en volonté de pouvoir, Hugo ne s’opposait pas à la spiritualité religieuse désintéressée, en sa dimension éthique. Une telle distinction est au cœur de la laïcité : il suffit de lire Jean Jaurès, Ferdinand Buisson, Aristide Briand et d’autres, pour s’en convaincre. Employer le même terme de " radicalisation " pour la laïcité et le fanatisme religieux est blessant pour les défenseurs de la laïcité.
Une suggestion pour promouvoir un esprit de fraternité : au lieu d’un enseignement du seul fait -religieux, il serait juste d’organiser un enseignement de l’ensemble des convictions, humanistes athées ou religieuses, donc des humanités. Dans une République où athées et croyants sont en nombre sensiblement égal, ce ne serait que justice. Henri Pena-RUIZ Le Monde 11 04 18


Sur les réseaux sociaux :
Les Esprits Libres France https://www.facebook.com/lesespritslibresfrance/?fref=ts
Jean-Pierre ROCHE https://www.facebook.com/jeanpierre.roche.549?fref=ts

LES ESPRITS LI« V »RES :

« Le bonheur avec Spinoza » Bruno GIULIANI. L’Éthique reformulée pour notre temps. Ed Almora]. 8,5€. « Un livre essentiel qui a le mérite de rendre accessible la philosophie de Spinoza » Frédéric Lenoir.


« Tiens ils ont repeint ! » Yves PAGES, La découverte. Plus de 4000 graffitis urbains du monde entier des cinquante dernières années, fidèlement retranscrits, datés et localisés. 50 ans d’aphorismes urbains de 1968 à nos jours : " Un petit pois sur dix est une carotte." http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Tiens__ils_ont_repeint__-9782707197313.html

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
FILMS :
« Le petit maître corrigé », au cinéma ou au théâtre, de MARIVAUX par la Comédie Française. Mise en scène Clément Hervieu-Léger. Le 18ème siècle en résonance avec notre époque.

Petit film d’animation jubilatoire sur le clitoris https://www.franceculture.fr/emissi....

Édition 1969 de la Quinzaine des réalisateurs, jusqu’au 3 mai, Cinémathèque Française, 51 rue de Bercy Paris 12ème. Dont « Le journal d’un voleur de Shinjuku » 1969 de Nagisa OSHIA inspiré de Jean Genet et "Partner" de Bertulucci inspiré de Dostoïevski.
Livre : Quinzaines des réalisateurs, les jeunes années de Bruno ICHER. Ed. Riveneuve 175 pages, 18€
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
MERCI DE FAIRE SUIVRE CETTE LETTRE ET DE FAIRE INSCRIRE VOS AMIS À CETTE LETTRE D’INFORMATION.
Noter votre email en page d’accueil du site.
>http://salonespritlibre.com/] http://salonespritlibre.com/


Merci de partager et commenter cet article sur les réseaux sociaux.
Page Facebook Les Esprits Libres
Page Facebook J-P Roche
Blog Médiapart J-P Roche
Lettre Eurocitoyenne de Laurent Watrin.


Contact : LES ESPRITS LIBRES : 0556440634 0556440931
Site : salonespritlibre.com
Nous écrire : salonespritlibre@gmail.com
jeanpierreroche@hotmail.com ou compte facebook.
Abonnez-vous à la lettre d’information en page d’accueil du site.


Déclarez-vous "Esprit Libre", rejoignez LES ESPRITS LIBRES, mouvement culturel et politique :
Cotisation libre et facultative à l’ordre de « Les Esprits Libres »,
23 rue St Laurent 33000 BORDEAUX.

« Soyez résolus à ne plus servir et vous voilà libres. » LA BOÉTIE

  • 1 document(s) disponible(s) - N'hésitez-pas à les diffuser autour de vous !

 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?