Lettre au maire à propos du croiseur Colbert.

LETTRE AU MAIRE

Y’a comme une épine dans le pied,

Une verrue sur la façade, un caca sur le quai,

Une casserole rouillée qu’on se traîne sur la jetée !

C’est grisaille, gris sur gris

et vert de gris dans le fruit !

C’est un détritus de guerre,

trophée amarré à la bite usée

de petites frappes à se marrer

genre nostalgiques du djebel

mais pas trop fiers de la traite !

C’est l’enflure sur le bateau,

c’est la crevure sur le gâteau !

C’est d’un goût !

Mais qu’attendent les bourges pour s’en débarrasser ?

Ca devrait tempêter dans les tasses de thé !

Pitié pour nos chemises

qu’on voudrait pas mouiller !

Y’a comme un avis de tempête

c’est la bataille navale qui commence !

Touché coulé, ça prend la route du métro

six pieds sous terre au fond de l’eau,

à la ferraille ou aux pescails !

Elle va morfler la casserole,

ça va torpiller près des hangars,

on va se le finir à la chignole,

il va couler le Colbert

et le champagne à flots !

Allez Martin,

encore un effort pour être maire,

débarrassez nous de ça !

Vous avez perdu la bataille du rail

faudrait pas perdre celle du quai,

ça ferait un homme à l’amer !

N’ayez pas le mal de maire

ayez le pied malin !

Allez Martin, bouge ton quai !

- Jean-Pierre ROCHE-

 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?